Actualités Economie > Arctique : les USA critiquent les ambitions russes















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Arctique : les USA critiquent les ambitions russes

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Arctique : les USA critiquent les ambitions russes... ()

Un sous-marin a symboliquement planté le drapeau russe à 4.000 m sous la glace du pôle Nord, exprimant ainsi la revendication par Moscou des ressources naturelles de la région.

Pôle Nord: une expédition russe au fond de l'Arctique... ()

Graphique interactif sur le pôle Nord. Des explorateurs russes ont planté jeudi un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.

Pôle Nord: une expédition russe au fond de l'Arctique... ()

Graphique interactif sur le pôle Nord, alors que des explorateurs russes ont planté jeudi un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.

L'expédition russe au pôle Nord a coûté près de 4 millions de dollars... ()

L'expédition des explorateurs qui ont planté jeudi un drapeau russe au fond de l'océan Arctique à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord a coûté près de 100 millions de roubles (3,9 millions de dollars), ont indiqué les organisateurs samedi à la radio Echo de Moscou.L'expédition, co-financée par l'homme d'affaires suédois Frederik Paulsen, a duré 90 jours. Les explorateurs russes (deux députés et un scientifique) ont planté un drapeau de la Russie en titane au fond de l'Arctique au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures. L'événement a suscité les critiques ironiques du Canada et des Etats-Unis.

Des explorateurs plantent le drapeau de la Russie à 4 km sous le pôle Nord... ()

Des explorateurs russes ont planté jeudi un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.

Des explorateurs plantent le drapeau de la Russie à 4 km sous le pôle Nord... ()

Des explorateurs russes ont planté jeudi un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.

Un submersible russe plante un drapeau sous le pôle Nord... ()

Un bathyscaphe a planté jeudi au fond de l'océan Arctique, à la verticale du pôle Nord, un drapeau russe en titane inoxydable symbolisant les...

Le drapeau russe flotte à - 4 261 mètres... ()

Des explorateurs russes ont planté, hier, le drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4 000 mètres sous le pôle Nord. Un drapeau aux couleurs rouge, bleue et blanche, flottant dans..

La Russie prévoit une nouvelle expédition sous le pôle Nord en novembre... ()

La Russie entend lancer une nouvelle expédition au fond de l'océan Arctique en novembre, a annoncé mercredi l'Association des explorateurs polaires, une semaine après qu'une expédition eut planté un drapeau de la Russie à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord.Cette fois-ci, l'expédition sera menée par un seul vaisseau, un brise-glace à propulsion nucléaire qui transportera un sous-marin non habitable, a précisé le vice-président de l'Association des explorateurs polaires, Vladimir Strougatski, cité par l'agence Itar-Tass.Des explorateurs russes ont planté le 2 août un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures. Deux sous-marins de poche, avec des explorateurs à leur bord, avaient effectué la plongée.Le vice-président de la Douma (chambre basse du Parlement) Artour Tchilingarov, qui a dirigé l'expédition de la semaine dernière, a indiqué que la Russie entendait maintenant renforcer sa position dans l'océan Arctique.Nous allons porter attention au renforcement et au développement de nos avant-postes frontaliers sur la côte arctique, a dit M. Tchilingarov.

Russie. Le drapeau russe flotte à - 4261 mètres... ()

Des explorateurs russes ont planté, hier, le drapeau de la Russie au fond de l’océan Arctique, à plus de 4000 mètres sous le pôle Nord. Un drapeau aux couleurs rouge, bleue et blanche, flottant dans..

La Russie prévoit une nouvelle expédition polaire, au pôle Sud... ()

L'explorateur russe qui a planté la semaine dernière un drapeau de la Russie à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord prévoit de faire une expédition au pôle Sud l'hiver prochain, a indiqué mercredi un responsable de son équipe.Artour Tchilingarov, vice-président de la Douma (chambre basse du Parlement) et explorateur des pôles âgé de 67 ans, espère aller au pôle Sud à un moment donné dans la période comprise entre décembre et février, a indiqué à l'AFP un de ses conseillers, Konstantin Zaïtsev.M. Zaïtsev a ajouté qu'il était trop tôt pour donner des détails sur l'expédition et que celle-ci ne serait sans doute pas organisée par l'Institut publique russe de recherches sur l'Arctique et l'Antarctique de Saint Pétersbourg qui a organisé l'expédition de la semaine dernière au pôle Nord.Le projet d'une expédition au pôle Sud a été confirmé par le vice-président de l'Association des explorateurs polaires, Vladimir Strougatski. Ce dont nous parlons, c'est d'une expédition au pôle sud, a-t-il déclaré à l'AFP.Peu auparavant, M. Strougatski avait été cité par l'agence Itar-Tass comme annonçant pour novembre une expédition au pôle Nord menée par un brise-glace à propulsion nucléaire transportant un sous-marin non habitable.De son côté la Société de navigation de Mourmansk, citée par l'agence Interfax, a aussi indiqué prévoir une nouvelle expédition au pôle Nord menée par un brise-glace à propulsion nucléaire avec à son bord un mini sous-marin contrôlé à distance.Cet organisme n'était p...

La Russie s'apprête à créer une réserve naturelle en Arctique... ()

La Russie s'apprête à créer une réserve naturelle en Arctique, a indiqué mardi le ministère russe des Ressources alors que cette région suscite un intérêt croissant.Le ministère des Ressources naturelles a ratifié la proposition d'une commission d'experts qui prévoit la création d'une réserve naturelle devant avoir pour nom L'Arctique russe, a indiqué une porte-parole du ministère.La création de cette réserve entraînera une interdiction d'exploitation sur la Terre Franz Josef, dans la partie nord de l'archipel Nouvelle-Terre et sur l'île Victoria près du Sptizberg, a précisé la porte-parole.Ce projet remonte à 2001 et n'a rien à voir avec les dernières expéditions au pôle Nord, a-t-elle ajouté.La porte-parole faisait notamment référence aux explorateurs russes qui, le 2 août à l'aide de deux mini sous-marins, ont planté un drapeau russe en titane à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.La réserve se trouvera à l'intérieur de la zone d'exclusion économique russe, à l'ouest de la région explorée en août. Selon le journal Vedomosti, sa superficie est de 8,36 millions d'hectares.Le projet de parc national russe en Arctique doit encore recevoir l'approbation du ministère de la Défense qui a dans cette région plusieurs zones de manoeuvres tandis que des gardes-frontière y ont des postes de contrôle et un observatoire.La zone arctique suscite c...

Moscou affirme avoir des preuves pour revendiquer une partie de l'Arctique... ()

Le ministère russe des Ressources naturelles a affirmé jeudi avoir recueilli les preuves scientifiques nécessaires pour revendiquer les droits sur une zone de l'océan Arctique, riche en hydrocarbures.Selon les géologues russes, la crête sous-marine de Lomonossov, où le 2 août les Russes ont planté leur drapeau lors d'une expédition largement médiatisée, est une partie du plateau continental de la Russie, a souligné le ministère, dans un communiqué.Le 20 septembre, nous avons obtenu des données préliminaires d'une analyse de l'écorce terrestre (...) qui permettent de confirmer que la structure de l'écorce de la crête de Lomonossov correspond au type d'écorce continentale et donc fait partie du plateau continental de la Fédération de Russie, selon ce communiqué.Le ministère continue à analyser les documents obtenus pour les envoyer ensuite à la Commission des limites du plateau continental de l'ONU qui tranchera la question, ajoute le communiqué.A l'aide de deux mini sous-marins, une expédition scientifique russe avait planté le 2 août un drapeau sous le pôle Nord, par 4.000 m de fond, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.Selon l'Institut russe de recherches géologiques maritimes, la Russie peut compter, avec ces territoires, sur une augmentation de sa superficie de 1,2 million de km2 avec neuf à dix milliards de tonnes de pétrole.En 2001, Moscou avait déjà déposé une requête ...

Record du plus grand drapeau russe au monde: 400 m2... ()

Après avoir planté début août un drapeau russe en titane à 4.000 mètres sous le pôle Nord, les autorités russes ont déployé le plus grand drapeau russe au monde, d'une surface de près de 400 m2, en célébrant l'autorité retrouvée de la Russie sur la scène mondiale.

Des explorateurs plantent le drapeau russe à 4 km sous le pôle Nord... ()

Des explorateurs russes ont planté jeudi un drapeau de la Russie au fond de l'océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, au terme d'une expédition présentée comme pionnière et symbolique des velléités territoriales de Moscou sur l'Arctique et ses hydrocarbures.Le sous-marin de poche Mir-1, équipé d'un bras mécanique, a dressé un drapeau en titane d'un mètre de hauteur et aux couleurs de la Russie à la verticale du pôle nord, a annoncé Vladimir Strougatskï, un membre de l'expédition cité par l'agence Itar-Tass.Ce bathyscaphe, ainsi que le Mir-2, avait atteint plus tôt le fond de l'océan Arctique, but de leur mission.Le Mir-1, bathyscaphe de tête, s'est posé à 4.261 m de profondeur. Le second mini sous-marin a atteint 4.302 m des grands fonds de l'océan Arctique (4.000 à 5.000 m de profondeur).Nous avons touché le fond en douceur, autour de nous il y a un sol jaunâtre, mais nous ne voyons pas d'habitants des profondeurs marines, a déclaré, lyrique, Evgueni Tcherniaïev, le pilote de Mir-2.La réussite de la mission, présentée comme une première par les Russes, avait été annoncée par la chaîne publique russe Vesti 24, qui dispose d'un journaliste en surface, sur le bateau Akademik Fedorov.Les explorateurs, deux députés et un scientifique russes mais aussi un homme d'affaires suédois, ont mis deux heures à descendre dans les eaux de l'océan Arctique. Après une pause à 1.300 mètres pour tester la résistance du bathyscaphe, ils se sont enfoncés jusqu'au fond de la mer....

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google