Actualités Industrie > Crise du "subprime": Citigroup lance un avertissement sur ses résultats















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Crise du "subprime": Citigroup lance un avertissement sur ses résultats

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le PDG de la 1ère banque mondiale Citigroup s'apprête à démissionner... ()

Le conseil d'administration de la première banque mondiale Citigroup, frappée de plein fouet par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprime) aux Etats-Unis, doit se réunir dimanche, et son PDG devrait y annoncer sa démission, affirme vendredi le Wall Street Journal.Charles Prince prévoit de démissionner lors d'une réunion du conseil d'administration dimanche, selon le site internet du quotidien américain des affaires, citant des sources proches du dossier.Le PDG de Citigroup, 57 ans, a préféré agir avant que le conseil d'administration ne décide de son sort, indique le site internet du journal.Le WSJ, citant deux sources anonymes proches du dossier, avait d'abord annoncé la tenue de ce conseil d'administration dans le courant du week-end, soulignant que de nouvelles dépréciations d'actifs pourraient figurer à l'ordre du jour de cette réunion d'urgence.Interrogé par l'AFP, Citigroup n'avait souhaité faire aucun commentaire.Le groupe bancaire a vu son bénéfice net au 3e trimestre plonger de 57%, à 2,38 milliards de dollars, et a dû déprécier dans ses comptes 1,35 milliard. La banque a aussi perdu 1,56 milliard sur son portefeuille de titres obligataires adossés à des crédits subprime, et 636 millions dans les activités de marché.L'action Citigroup a encore cédé 2,03% à 37,73 dollars, vendredi. Elle avait lâché 6,89% jeudi, après une note de CIBC World Market suggérant qu'elle pourrait baisser son dividende, vendre des actifs ou augmenter son capital, afin de récupére...

Banque: réunion du conseil d'administration de Citigroup ce week-end, selon la presse... ()

Le conseil d'administration de la première banque mondiale, l'américaine Citigroup, frappée de plein fouet par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprime) aux Etats-Unis, doit se réunir ce week-end, affirme vendredi le Wall Street Journal.De nouvelles dépréciations d'actifs pourraient figurer à l'ordre du jour de cette réunion d'urgence, indique le quotidien américain des affaires qui cite deux sources anonymes proches du dossier.Citigroup n'a souhaité faire aucun commentaire.Le groupe bancaire a vu son bénéfice net au 3e trimestre plonger de 57%, à 2,38 milliards de dollars, et a dû déprécier dans ses comptes 1,35 milliard. La banque a aussi perdu 1,56 milliard sur son portefeuille de titres obligataires adossés à des crédits subprime, et 636 millions dans les activités de marché.L'action Citigroup a encore cédé 2,03% à 37,73 dollars, vendredi. Elle avait déjà lâché 6,89% jeudi, après une note de CIBC World Market suggérant qu'elle pourrait baisser son dividende, vendre des actifs ou augmenter son capital, afin de récupérer 30 milliards de dollars pour face à une pénurie de liquidités.Citigroup avait déjà chuté à la mi-octobre après la publication de ses résultats trimestriels laminés par la crise des subprime. Son action a perdu près de 32% depuis le début de l'année.Ces développements relancent les spéculations sur un éventuel départ du PDG de la banque, Chuck Prince, qui avaient été endormies ces derniers jours par le tumulte de la démission de Stanley o'Neal, ...

'Subprime': la facture finale pour la finance américaine encore à déterminer... ()

L'envolée des dépréciations annoncées par Citigroup, la première banque mondiale, sur son portefeuille de titres adossés à des créances hypothécaires, plonge la finance américaine dans une période d'incertitudes: quel sera l'ampleur réelle de la crise?Avec le remplacement de son PDG Charles Prince, Citigroup a annoncé dimanche des dépréciations supplémentaires de 8 à 11 milliards de dollars sur son portefeuille, bien supérieures aux 2 milliards annoncés mi-octobre. Son résultat net du 4e trimestre s'en trouvera amputé de 5 à 7 milliards.Et lundi matin, le groupe a averti dans une conférence téléphonique que qu'il demeurait encore beaucoup d'incertitudes sur ce qui va se passer sur le marché. Au final, les dépréciations pourraient être supérieures ou inférieures à ce qui vient d'être annoncé, a-t-il reconnu.Le coût de cette crise pour Citigroup est le plus lourd enregistré par une grande banque américaine. Il est même supérieur aux 8 milliards de dépréciations annoncées par la banque d'affaires Merrill Lynch fin octobre.Citigroup, comme Merrill Lynch, avait d'abord minimisé les pertes enregistrées sur le marché de la titrisation de crédits subprime. Ces crédits accordés aux ménages financièrement fragiles ont vu leur valeur s'effondrer alors que se multipliaient les défauts de paiements par les ménages et les saisies immobilières. Et plus aucun intervenant n'a voulu acheter les titres qui y sont adossés et dont les deux banques s'étaient faites une spécialité.Dans son opératio...

Le PDG de Citigroup s'apprête à démissionner... ()

Le conseil d'administration de la première banque mondiale Citigroup, frappée de plein fouet par la crise des crédits hypothécaires à risque ("subprime") aux Etats-Unis, doit se réunir dimanche, et son PDG devrait y annoncer sa démission, affirme vendredi le Wall Street Journal.

La Deutsche Bank fait son mea culpa dans le subprime... ()

Josef Ackermann, le patron de la Deutschbank, a reconnu jeudi avoir commis des erreurs dans la crise du subprime américain. La banque allemande devra d'abord réévaluer la valeur d'engagements de crédits pour des acquisitions ...

La Deutsche Bank fait son mea culpa dans le subprime... ()

Josef Ackermann, le patron de la Deutschbank, a reconnu jeudi avoir commis des erreurs dans la crise du subprime américain. La banque allemande devra d'abord réévaluer la valeur d'engagements de crédits pour des acquisitions ...

Abou Dhabi renfloue Citigroup en injectant 7,5 milliards de dollars... ()

L'émirat d'Abou Dhabi va investir 7,5 milliards de dollars dans Citigroup, la première banque américaine et mondiale, fragilisée par la crise des crédits subprime, en rachetant à terme jusqu'à 4,9% de son capital, a annoncé Citigroup lundi soir. L'investissement sera effectué par l'Abu Dhabi Investment Authority (ADIA), le fonds d'investissement souverain d'Abou Dhabi, l'un des sept Etats... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

USA : les subprime retrouvent leur part de marché de 2006... ()

Banquiers et investisseurs aiment semble-t-il jouer avec le feu ... alors que le monde peine à se remettre de la crise des subprime, une étude d'un économiste de la banque centrale américaine publiée lundi révèle que la part de marché...

Crise des subprime : une banque allemande en est victime... ()

Et voici qu'une banque allemande qui est affectée par la tourmente des subprime aux Etats-Unis. On peut être affecté par la flambée des prix, mais ne pas être épargné quand même par la crise des subprime ! Comme quoi !...

L'impact du 'subprime' sur les banques dans le monde... ()

Voici la liste de quelques autres banques affectées par les retombées de cette crise des prêts immobiliers américains à risque et par la crise du crédit: 8 février 2007 - HSBC - La première banque européenne impute à des difficultés dans les prêts subprime le premier avertissement sur bénéfice de son histoire. Le 21 septembre, l'établissement annonce la fermeture de sa branche américaine spécialisée dans ces prêts hypothécaires à risque, Decision One Mortgage, et provisionne une charge pour dépréciation d'environ 880 millions de dollars. 2 avril - NEW CENTURY - L'établissement américain spécialisé dans le subprime New Century Financial se place sous la protection du chapitre 11 américain sur les faillites, marquant la plus grosse chute dans le secteur des prêts immobiliers aux Etats-Unis. Juillet - IKB & SACHSENLB - Deux banques allemandes, IKB et l'établissement public SachsenLB, sont heurtées de plein fouet par leur exposition au subprime américain. Le secteur bancaire allemand sauve IKB. SachsenLB, qui manque de couler, est rapidement vendue à la banque publique du Bade-Wutemberg (LBBW). 9 août - BNP PARIBAS annonce la suspension de trois de ses fonds, pour un montant évalué à 1,6 milliard de dollars, investis notamment dans des parts d'actifs immobiliers américains titrisés, provoquant un nouvel accès de nervosité sur les marchés mondiaux. 9 août - La banque d'affaires néerlandaise NIBC annonce 137 millions d'euros de pertes au premier semestre dans s...

La crise du subprime analysée par la BRI... ()

Les désengagements sur le marché de la dette, conséquence de la crise du crédit immobilier à risque (subprime), ont entraîné une contraction de la liquidité, selon le dernier rapport trimestriel de la Banque des règlements ...

UBS s'allège, Blackrock ramasse ()

La banque suisse UBS a annoncé mercredi avoir finalisé un accord pour vendre au fonds d'investissement américain Blackrock, pour environ 15 milliards de dollars, un lot de titres adossés à des crédits immobiliers à risque, d'une valeur nominale d'environ 22 milliards de dollars. Une manière de réduire le risque global auquel est exposée la banque en raison de la crise de ce marché.

Citigroup veut vendre pour 400 milliards d'actifs non-stratégiques... ()

La banque américaine Citigroup, l'une des plus durement touchées par la crise des subprime, envisage de vendre juqu'à 400 milliards de dollars d'actifs non-stratégiques, dans une vaste opération de recentrage visant à réduire ses coûts, selon le financial Times de vendredi. Le nouveau PDG de la banque Vikram Pandit, arrivé en décembre, devrait présenter à des analystes vendredi ce plan de... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

La valeur du jour à Wall Street - CITIGROUP : la loi des séries... ()

Le titre Citigroup abandonne 7,54% à 3,18 dollars après une série de mauvaises nouvelles. Le Trésor américain a annoncé sa décision de remettre à plus tard la vente des cinq milliards de dollars d'actions Citigroup qu'il détient. En effet, les nouvelles actions vendues par Citigroup pour rembourser les 20 milliards de dollars d'aides publiques du Tarp (Troubled Asset Relief Program) ont du mal à trouver preneur sur les marchés. La banque américaine a lancé une augmentation de capital de 17 milliards de dollars, et les titres émis ont du mal à...

Fortis souffre encore du subprime... ()

Premier groupe financier belge à publier ses résultats trimestriels, Fortis n'aura pas créé la bonne surprise mais plutôt la déception. Il affiche un bénéfice net de 808 millions au 31 mars, en baisse de 31 pc par rapport à 2007. Ce chiffre inclut des nouvelles dépréciations pour 380 millions liées à la crise du "subprime".

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement