Actualités Culture > LITTÉRATURE : "Bovary.fr" ou Gustave Flaubert à lire en ligne















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

LITTÉRATURE : "Bovary.fr" ou Gustave Flaubert à lire en ligne

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Les manuscrits de Madame Bovary sur le web grâce à un travail international... ()

Les 4.500 feuillets manuscrits du célèbre roman de Gustave Flaubert, Madame Bovary, sont en ligne depuis mercredi sur internet, grâce à un minutieux travail de transcription qui a mis a contribution 130 personnes dans une douzaine de pays.

Madame Bovary : le manuscrit complet est sur le Web !... ()

Yvan Leclerc, universitaire de Rouen, et 130 bénévoles ont achevé la numérisation des 4.500 pages du manuscrit de Madame Bovary. Un trésor historique qui montre le soin et le travail de Gustave Flaubert pour ciseler des phrases belles et justes. Le manuscrit complet du roman Madame Bovary de Gustave Flaubert est consultable sur Internet sur le site Bovary.fr. Les 4.500 pages manuscrites apportent à nouveau la preuve du souci du détail qu'accordait l'auteur à la rédaction. Au-delà de cet asp...

Madame Bovary est le web ou l'Internationale flaubertienne... ()

C'est le fruit d'un gigantesque travail coopératif. 130 passionnés de Flaubert issus des quatre coins de la planète ont transcrit et numérisé les 4 500 feuillets manuscrits de son roman Madame Bovary , controversé à l'époque.   ...Lire la suite | commentaire

Madame Bovary est sur le web ou l'Internationale flaubertienne... ()

C'est le fruit d'un gigantesque travail coopératif. 130 passionnés de Flaubert issus des quatre coins de la planète ont transcrit et numérisé les 4 500 feuillets manuscrits de son roman Madame Bovary , controversé à l'époque.   ...Lire la suite | commentaire

Le manuscrit complet de Madame Bovary consultable en ligne... ()

Six cents personnes ont participé à un vaste projet de numérisation et de retranscription des feuillets manuscrits du roman de Gustave Flaubert.

Madame Bovary, c'est nous !... ()

Gustave Flaubert avait eu ce mot célèbre : « Madame Bovary, c'est moi ! ». Il est vrai qu'il avait passé presque cinq ans avec son personnage, le temps d'écrire ce chef-d'œuvre - qui allait lui valoir quelques ennuis avec la justice puisqu'il fut amené devant le tribunal, avec le gérant de La Revue de Paris et son imprimeur, pour répondre d'outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs. 1857, année de moralisation de la littérature : Baudelaire condamné pour Les Fleurs du mal, Flaubert acquitté, heureusement... Madame Bovary nous accompagne donc depuis 152 ans. Les manuscrits successifs du roman, conservés à la Bibliothèque de Rouen, montrent l'immense travail entrepris par un écrivain perfectionniste qui, comme le disait quelqu'un d'autre, cent fois sur le métier remettait son ouvrage, jusqu'à approcher, voire atteindre, un idéal rêvé. De ces versions successives, seuls les chercheurs pouvaient auparavant s'approcher. Rien de plus fragile qu'un manuscrit, témoignage unique de la fabrication d'une œuvre. Puis vint Internet, qui a modifié en profondeur les conditions d'accès à un certain nombre de documents. Dont les manuscrits de Madame Bovary, aujourd'hui disponibles pour tous ceux qui désirent pénétrer dans l'atelier de Flaubert. Toutes les versions successives, du premier brouillon au texte final, sont désormais en ligne ici (http://www.bovary.fr/). Et il n'est pas besoin d'êt...

JACQUES WEBER ET GUSTAVE FLAUBERT AU THEATRE... ()

Jusqu'au mois de décembre, Jacques Weber est Gustave Flaubert à la Gaîté Montparnasse dans 'Sacré nom de Dieu !'. En quasi-monologue pendant une heure trente, l'acteur rend ses titres de noblesse à l'écrivain français, trop souvent réduit à sa chère Bovary. Récit de la rencontre de deux mastodontes, de l'écrit à l'oral, du papier aux planches.

Rétroprojecteur... ()

Les bonheurs futurs, comme les rivages des tropiques, projettent sur l'immensité qui les précède leurs mollesses natales, une brise parfumée, et l'on s'assoupit dans cet enivrement sans même s'inquiéter de l'horizon que l'on n'aperçoit pas. Gustave Flaubert in Madame Bovary (1857)

Emma Bovary et Nicolas Sarkozy... ()

Quel rapport peuvent entretenir Nicolas Sarkozy et Emma Bovary ? La question peut paraître impertinente, mais elle n?est pas incongrue. Comme beaucoup de contemporains, notre flamboyant et vibrionnant président, dont Flaubert ne doit pas être, pourtant, la lecture de chevet, fait du...

Le Décalogue... ()

Ernest Hemingway ou la littérature au poing...Ces dix conseils d'un écrivain-boxeur aux auteurs en herbe ou en béton :01. Soyez amoureux. 02. Crevez-vous à écrire. 03. Fréquentez les écrivains du “bâtiment” 04. Ne perdez pas votre temps. 05. Ecoutez la musique. 06. Regardez la peinture. 07. Lisez sans cesse. 08. Ne cherchez pas à vous expliquer.09. Ecoutez votre bon plaisir. 10. Taisez-vous. Par ailleurs, on se souvient (ou pas) que le narrateur de Madame Bovary, après que son héroïne a ingéré de l'arsenic, trouve au poison un affreux goût d'encre ... Pour sûr, Flaubert a lu Hemingway... Et j'emmerde le calendrier, la chronologie, et je ne sais quelles autres obligations militaires...[Ci-dessous, l'une des pages du manuscrit de Madame Bovary.]Christophe Borhen

DANS LES PAS DE FLAUBERT ()

Tel un immense serpent gracile, le Nil s'étend sur 6.648 kilomètres. Le long de ses rives, oasis, bancs de sable et trésors de l'Egypte ancienne se succèdent. Sur l'onde sacrée, l'indolence s'empare du promeneur. En 1849, Gustave Flaubert en perd son latin, goûtant aux délices d'un voyage enchanteur.

Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary de Philippe Doumec : Emma tome 2... ()

Voici un roman policier original et osé. Figurez vous qu'Emma Bovary ne s'est pas suicidée. Elle a été assassinée ! Vous savez, la Bovary de Flaubert. Tient, que fait-il là, celui-là, aux obsèques d'Emma ? Fait-il parti, lui aussi, de ces « coupables qui, comme aveuglés par l'acte qu'ils ont commis, retournent stupidement sur les lieux de leur forfait ». Tout comme le pharmacien Homais qui vend de l'arsenic, ou l'odieux Monsieur Lheureux ou bien encore, ce dandy cynique de Rodolphe. Chacun n'a-t-il pas un mobile pour se débarrasser d'Emma ? Et ce ne sont pas les seuls ! Philippe Doumenc a su débusquer dans le roman de Flaubert une faiblesse dans le scénario. C'est que « l'arsenic provoque d'atroces souffrances mais tuerait rarement du premier coup ». Il en tire la conclusion que si le poison n'a pas à lui seul causer la mort de Madame Bovary quelqu'un a bien du intervenir pour en précipiter l'issue. Il mène alors une enquête pleine de suspens et de rebondissements. A partir de l'illustre texte, en en relevant par ci par là des indices troublants. Philippe Doumenc construit ses hypothèses captivantes, ce qui incite le lecteur, pour en vérifier la pertinence, à relire à rebours le roman de Flaubert. Si la lecture de Flaubert ne laisse pas de doute sur le suicide d'Emma, le lecteur de Doumenc n'en est pas s...

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement