Actualités Economie > Shell consent à céder Sakhaline 2 à Gazprom















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Shell consent à céder Sakhaline 2 à Gazprom

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Shell consent à céder Sakhaline 2 à Gazprom... ()

Sous la pression ininterrompue du Kremlin, Shell s'est finalement résolu à abandonner le contrôle de Sakhaline 2 au profit de Gazprom, qu'il possède pour l'heure à 55%. Le géant gazier russe mettra donc la main sur le plus ...

Sakhaline-3 : Shell partenaire de Gazprom ?... ()

Si l'on en croit le géant gazier russe Gazprom, Shell aurait de bonnes chances de devenir un partenaire du gigantesque projet Sakhaline-3 situé dans l'Extrême-Orient russe. C'est en effet ce qu'a affirmé vendredi le directeur du département des relations économiques...

Gazprom désormais actionnaire de Sakhaline 2... ()

Le géant gazier russe Gazprom va devenir l'actionnaire majoritaire du projet Sakhaline-2 avec 50% plus une action pour 7,45 milliards de dollars. Cette opération se fait notoirement aux dépens du groupe anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, lequel avait du mener des...

Gazprom menace les intérêts d'ExxonMobil sur Sakhaline 1... ()

Prix.Après Shell et BP, c'est au tour d'ExxonMobil de voir ses intérêts menacés en Russie par les pressions de Gazprom. La première major mondiale est l'opérateur du champ gazier géant de Sakhaline 1, dont la production doit être vendue à l'international, à des prix de marché très supérieurs aux...

Sakhaline 2: la presse russe raille des étrangers "humiliés" mais "satisfaits"... ()

Le contrôle du projet gazier et pétrolier Sakhaline-2 obtenu par Gazprom est un cadeau de Noël remporté en dessous du prix du marché par le Kremlin après des pressions sur les actionnaires étrangers, selon la presse russe de vendredi.

Gaz russe : décision avant la fin de la semaine sur la licence de Kovykta... ()

L'affaire de Kovykta ravive le souvenir du gisement pétrolier et gazier de Sakhaline 2, dont le groupe Royal Dutch Shell a perdu le contrôle au profit du russe Gazprom en décembre après avoir été menacé de perdre sa licence pour atteintes à l'environnement 

Gazprom: la chasse à l'intrus étranger continuera en 2008... ()

Après avoir fait tyranniser Shell et ses partenaires japonais par l'Agence de l'Environnement et plier en lui prenant la majorité du projet Sakhaline II, après avoir fait la même chose sur le consortium anglo-russe TNK-BP et lui avoir fait céder le champ de Kovytka en Sibérie orientale, il reste un gros os à ronger pour Gazprom: c'est Sakhaline I et son leader Exxon-Mobil. Mais la partie sera rude parce que l'enjeu financier est immense et le protagoniste américain n'est pas...

Russie:retrait de licence de Shell sur Sakhaline, bientôt Total ?... ()

Alors que le ministère russe des Ressources naturelles avait averti lundi qu'il pourrait retirer leurs licences d'exploitation à des majors étrangères sur trois projets en Russie - Sakhaline 2 de Shell, Sakhaline 1 d'ExxonMobil et Khariaga de Total - le...

Peut-être un compromis en vue entre Exxon et Gazprom sur le gaz de Sakhaline-1... ()

Il y avait de l'eau dans le gaz entre Gazprom et l'opérateur du champ de Sakhaline-I: Exxon-Mobil. Ce dernier, associé à divers groupes nippons et indiens, désirait vendre son gaz, au cours international, à la Chine, alors que Gazprom faisait le forcing pour que ce gaz soit vendu à vil prix sur le marché intérieur russe. Gazprom, se réservant le droit d'exporter par ailleurs son gaz aux chinois. Les choses se sont envenimées et on a même vu les productions...

Gazprom contrôlera bientôt tous le combustible de Sakhaline (Gazeta)... ()

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti. Gazprom a bénéficié du soutien du gouvernement pour travailler dans tous les projets pétrogaziers de Sakhaline. Sergueï Narychkine, vice-premier ministre et vice-président nouvellement élu du Conseil des directeurs de Rosneft, a soutenu hier (lundi) au Japon l'idée de Gazprom d'acheter du gaz de Sakhaline-1 et de le vendre sur le marché intérieur. C'est ce que le vice-président du directoire de Gazprom Alexandre Ananenkov avait proposé au premier ministre Mikhaïl Fradkov à la mi-juin.

Gazprom revendique les licences pour l'extraction du gaz en Sibérie orientale et à Sakhaline (Vedomosti)... ()

MOSCOU, 18 juin - RIA Novosti. Gazprom, monopole public russe du gaz, a l'intention d'étayer ses ambitieux plans d'accroissement de l'extraction par des licences pour les gisements russes de Kovykta, de Tchaïanda et les secteurs de Sakhaline-3. Le consortium s'est déjà assuré le soutien du ministère de l'Industrie et de l'Energie pour recevoir Tchaïanda et Sakhaline-3 sans concours. Les négociations avec TNK-BP sur Kovykta se poursuivent.

Le russe Gazprom va prendre le contrôle de NIS, le premier pétrolier serbe... ()

Le géant gazier russe Gazprom s'apprête à prendre le contrôle de Naftna Industrija Srbije (NIS), la principale compagnie pétrolière serbe. « Un protocole sur les conditions de l'acquisition de 51 % du capital » de la société doit être signé aujourd'hui, au Kremlin, en présence du président russe...

La participation de Gazprom au projet Sakhaline-1 intéresse ses partenaires étrangers (Narychkine)... ()

TOKYO, 2 juillet - RIA Novosti. La participation de Gazprom au projet énergétique Sakhaline-1 intéresse ses partenaires étrangers et serait utile pour le projet, a estimé le vice-premier ministre russe Sergueï Narychkine dans un entretien avec les journalistes lundi à Tokyo.

Tension Londres-Moscou: Stepachine pointe l'entrée de Gazprom dans Sakhaline-2... ()

MOSCOU, 25 juillet - RIA Novosti. La détérioration des rapports entre la Russie et la Grande-Bretagne peut être expliquée, entre autres, par l'entrée de la compagnie russe Gazprom dans le projet Sakhaline-2, a déclaré mercredi aux journalistes Sergueï Stepachine, président de la Cour des comptes.

Gazprom s'étend en Angleterre... ()

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé jeudi son entrée sur le marché britannique de la distribution de gaz avec l'acquisition d'actifs du groupe britannique Pennine Natural Gas Limited (PNG). Cette transaction, dont le prix n'a pas été dévoilé, devrait apporter 600 nouveaux clients industriels à la filiale du groupe russe Gazprom Marketing and Trading, implantée en Grande-Bretagne, précise Gazprom dans un communiqué.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement