Actualités Economie > Yves Leterme chargé de former un gouvernement















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Yves Leterme chargé de former un gouvernement

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Yves Leterme chargé de former un gouvernement... ()

Le chef de file des démocrates-chrétiens flamands pourrait former une coalition avec les libéraux.

La classe politique belge au bord du clash... ()

Le chef des chrétiens-démocrates flamands Yves Leterme pourrait annoncer ce soir qu'il renonce à former un gouvernement.

Belgique : Leterme démissionne... ()

Le chef des démocrates-chrétiens flamands, Yves Leterme, qui n'est pas parvenu à former une coalition regroupant quatre partis, y a officiellement renoncé en présentant sa démission au roi Albert II lors d'une entretien samedi en début d'après-midi. Le roi a...

Le roi charge Yves Leterme de former le gouvernement... ()

Le roi des Belges, Albert II, a chargé dimanche soir le chef de file des démocrates-chrétiens flamands Yves Leterme, dont le parti CDV est sorti vainqueur des élections législatives du 10 juin, de former le gouvernement, a indiqué un porte-parole du Palais royal.Selon Michel Malherbe, M. Leterme a accepté cette mission. Sauf surprise de dernière minute, c'est donc lui qui devrait être nommé Premier ministre par le roi d'ici à quelques semaines. Une porte-parole de M. Leterme a fait savoir que le responsable flamand ne ferait pas de déclaration avant lundi. Les autres partis ont également souhaité réserver leurs commentaires.Depuis la victoire de son parti il y a un mois, avec 30 sièges, Yves Leterme, lui-même élu au sénat belge, était le grand favori pour former le gouvernement belge.Cette annonce est intervenue dans la soirée après un entretien entre le roi et l'ancien Premier ministre belge Jean-Luc Dehaene, un démocrate-chrétien flamand, qui avait été chargé par Albert II d'une mission de médiation et de négociation.Durant dix jours, M. Dehaene a sondé les différents partis. Son rôle était de débloquer la question d'une nouvelle réforme des institutions fédérales belges, réclamée par la Flandre (nord) mais rejetée par les francophones de Bruxelles et de la Wallonie (sud).Cette médiation devait faciliter la tâche du formateur nommé dimanche soir. En effet, le vainqueur des élections, Yves Leterme, exigeait qu'un accord minimal soit trouvé sur cette question avant d'être cha...

Belgique : les chrétiens-démocrates grands gagnants des législatives... ()

Graphique interactif sur les élections législatives du 10 juin en Belgique remportées par les chrétiens-démocrates flamands de Yves Leterme qui deviennent la principale formation de la Chambre des députés avec 30 sièges sur 150.

Belgique : Yves Leterme...... ()

Yves Leterme a été officiellement nommé Premier ministre aujourd'hui, après neuf mois d'une crise sans précédent. Son cabinet est composé de 15 ministres et 7 secrétaires d'Etat, issus de trois partis francophones (socialistes, libéraux, centristes) et deux partis flamands (chrétiens-démocrates et libéraux). Selon un sondage publié ce jour, 63% des Belges ne lui font pas confiance... Selon un sondage publié lundi, 45% des Flamands et 10% des francophones lui font confiance. (Comme son nom ne l'indique pas, Yves Leterme est flamand.) En fait, rien n?est résolu...

Vers une sortie de crise politique en Belgique... ()

L'avancée des négociations entre démocrates-chrétiens et libéraux a permis au roi Albert II de charger le démocrate-chrétien Yves Leterme de former le futur gouvernement.

Crise politique sans précédent... ()

Près de six mois après les élections législatives, partis flamands et francophones ont de nouveau échoué samedi à former un gouvernement, enfonçant le pays un peu plus dans une crise qui fait craindre désormais l'éclatement du royaume. Le leader des démocrates-chrétiens flamands Yves Leterme , qui était chargé de cette mission en tant que formateur, a fini par jeter l'éponge. Je constate qu'il... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Crise belge... ()

Après cinq semaines de vains efforts pour amener les Flamands et les Wallons à s'entendre sur une nouvelle répartition des pouvoirs entre l'Etat fédéral et les trois régions (Flandre, Wallonie, Bruxelles), Yves Leterme a abandonné la partie et a demandé au roi de le décharger de sa mission. Albert II est revenu précipitamment de vacances et a accepté la démission du « formateur ». Yves Leterme, qui a conduit son parti, le parti chrétien-démocrate flamand, à la victoire aux dernières législatives, avait été chargé de préparer la constitution d'un gouvernement dont il serait logiquement le chef. Il tentait de mettre sur pied une coalition baptisée « l'orange bleue », rassemblant démocrates-chrétiens et libéraux flamands et francophones. Mais les francophones refusent absolument les exigences flamandes en matière de réforme de l'Etat (à savoir une plus grande autonomie des régions). Le politologue Jean Faniel constate que s'il y a déjà eu des négociations très difficiles en Belgique, on ne voit pas cette fois quel consensus peut émerger permettant aux uns et aux autres d'avancer sans perdre la face. Néanmoins, ajoute-t-il, « beaucoup de choses peuvent encore être tentées » avant de parler d'une scission de la Belgique , même si ce scénario n?est désormais « pas à exclure »...

Leterme renonce à former un gouvernement de coalition... ()

Selon les médias belges, le chef des chrétiens-démocrates flamands devrait présenter sa démission au roi, en raison des divergences entre Flamands et francophones.

En Belgique, Guy Verhofstadt réussit à former un gouvernement... ()

Le premier ministre belge sortant est parvenu, mardi, à convaincre cinq partis, flamands et francophones, de former une coalition. Il passera la main en mars au chrétien démocrate flamand Yves Leterme, vice-premier ministre chargé de superviser une réforme des institutions.

Poisse belge... ()

Le « vice-Premier ministre » belge Yves Leterme, censé former et diriger le prochain gouvernement, a été hospitalisé hier en raison d'une « hémorragie interne du système gastro-intestinal ». Il est depuis lors en soins intensifs, dont il pourrait sortir demain. Mais les médecins ne se prononcent pas sur la durée de son hospitalisation. Depuis les élections du 10 juin 2007, Yves Leterme a échoué deux fois à former une coalition gouvernementale. Un « accord » a été conclu en décembre, en vertu duquel un gouvernement provisoire a été ms en place, dirigé par le Premier ministre sortant Guy Verhofstadt, Yves Leterme devant lui succéder au plus tard le 23 mars. Mais les négociations entre Flamands et francophones n?ont pas encore abouti... Comme si cela ne suffisait pas, une polémique a éclaté ces derniers jours : la presse a publié des conversations entre Leterme et le roi à propos de la formation de la coalition. Or ces conversations sont censées rester confidentielles, et puisque certains détails ne pouvaient être connus que de Leterme, on suppose que c'est lui qui est à l'origine des révélations...

La formation du gouvernement belge se heurte aux exigences des séparatistes flamands... ()

Avant de nommer le Flamand Yves Leterme à la tête du gouvernement, le roi a chargé, jeudi, l'ancien premier ministre Dehaene de trouver un terrain d'entente avec les francophones.

Allemagne : avancées dans les discussions [08/11/2005 06:48]... ()

Chrétiens-démocrates et sociaux-démocrates ont fait un grand pas lundi soir vers un accord en vue de la formation d'un gouvernement de coalition.

Roumanie : L'éclatement de la coalition entraîne une crise politique... ()

La coalition au pouvoir rassemblant, depuis décembre 2008, les sociaux-démocrates et les libéraux démocrates a éclaté hier. ...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google