Actualités Economie > Barclays a reconnu sa défaite















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Barclays a reconnu sa défaite

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Barclays a reconnu sa défaite... ()

La banque britannique Barclays a reconnu vendredi sa défaite dans la course au rachat de la Néerlandaise ABN Amro, laissant ainsi le champ libre au consortium composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis et Santander. Le sommaire de la Libre Entreprise

ABN Amro: la banque retire sa recommandation pour Barclays... ()

ABN Amro retire sa recommandation pour l'offre de reprise de la banque britannique Barclays. La banque néerlandaise déclare ne pas être en position pour pouvoir conseiller l'une des deux offres aux actionnaires, a indiqué ABN Amro lundi. Barclays et un consortium de trois banques (Fortis, Royal Bank of Scotland et l'espagnole Santander) luttent pour acquérir ABN Amro.

ABN Amro : Fortis & Cie tout près du but... ()

La saga ABN Amro touche à sa fin. La banque néerlandaise fait, on le sait, l'objet de deux offres, l'une lancée par Barclays et l'autre par un consortium composé de Fortis, Royal Bank of Scotland (RBS) et Santander. La première s'est terminée hier et la deuxième s'achève ce vendredi.

ABN Amro confirme sa neutralité face aux deux offres de rachat... ()

La banque néerlandaise ABN Amro, au centre de la plus grande opération de fusion jamais effectuée dans le monde financier, a confirmé dimanche sa neutralité face aux offres rivales de rachat de la britannique Barclays et du consortium conduit par Royal Bank of Scotland.La Conseil de direction d'ABN Amro et le Conseil de surveillance s'abstiennent de recommander l'une ou l'autre des offres aux actionnaires, a indiqué la banque dans un communiqué à quatre jours d'une assemblée générale consacrée à ce rachat.ABN Amro va continuer à discuter avec Barclays et avec le consortium pour faciliter la levée de certaines incertitudes, a ajouté l'institut néerlandais.En juillet, ABN Amro avait déjà professé la même neutralité.L'offre du consortium de banques (Royal Bank of Scotland, la belgo néerlandaise Fortis, et l'espagnole Banco Santander) valorise ABN Amro à 71,1 milliards d'euros, un montant sans précédent dans le secteur.Une offre concurrente émane de Barclays, à 37% en numéraire, évaluée par la banque britannique à 67,5 milliards d'euros lors de l'annonce le 23 juillet. Elle a depuis perdu plusieurs milliards d'euros en raison du recul du titre Barclays en bourse.

ABN Amro : l'offre de Fortis and Co... ()

Après un temps de réflexion, bien court, le consortium bancaire composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Santander et Fortis, a décidé de reprendre l'initiative dans le dossier de l'acquisition du groupe financier néerlandais ABN Amro. Une surprise qui n'en est pas une si l'on en croit les estimations formulées lundi déjà par les analystes. Ces derniers estimaient en effet à ce moment que le consortium, étonné par l'annonce d'un accord intervenu entre ABN Amro et la banque britannique Barclays, ne tarderait pas à réagir.

ABN Amro ne privilégie plus l'offre de rachat de Barclays... ()

ABN Amro se rétracte, dans la bataille pour son rachat qui oppose Barclays et un consortium mené par RBS (Royal Bank Of Scotland). « Les conseils (d'administration et de direction) de la banque néerlandaise ne sont ...

ABN Amro ne privilégie plus l'offre de rachat de Barclays... ()

ABN Amro se rétracte, dans la bataille pour son rachat qui oppose Barclays et un consortium mené par RBS (Royal Bank Of Scotland). « Les conseils (d'administration et de direction) de la banque néerlandaise ne sont ...

ABN Amro confirme sa neutralité face aux deux offres de rachat... ()

La banque néerlandaise ABN Amro, au centre de la plus grande opération de fusion jamais effectuée dans le monde financier, a confirmé dimanche sa neutralité face aux offres rivales de la britannique Barclays et du consortium conduit par Royal Bank of Scotland.La Conseil de direction d'ABN Amro et le Conseil de surveillance s'abstiennent de recommander l'une ou l'autre des offres aux actionnaires, a indiqué la banque dans un communiqué à quatre jours d'une assemblée générale consacrée à ce rachat.ABN Amro va continuer à discuter avec Barclays et avec le consortium pour faciliter la levée de certaines incertitudes, a ajouté l'institut néerlandais.C'est assez conforme à ce à quoi nous nous attendions, a commenté une porte-parole de RBS à Londres, dans une première réaction à chaud. Barclays s'est refusée à tout commentaire.La neutralité d'ABN Amro était attendue par les analystes. En juillet, la banque néerlandaise avait adopté la même position.Une assemblée générale extraordinaire des actionnaires était prévue jeudi à Rotterdam (sud-ouest), qui devrait vraisemblablement soutenir l'offre du consortium, selon les analystes.Barclays avait proposé au printemps de racheter ABN Amro, avec l'accord initial de cette dernière, mais la banque néerlandaise a ensuite fait l'objet d'une surenchère d'un consortium composé d'une autre banque britannique, Royal Bank of Scotland (RBS), de la belgo-néerlandaise Fortis et de l'espagnole Santander.ABN Amro avait du coup retiré son soutien à Barcla...

ABN : Fortis & Cie revoient leur offre... ()

Le consortium composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis et Santander ne montre pas le moindre signe de découragement dans la rude bataille qui l'oppose à Barclays pour la reprise de la banque néerlandaise ABN Amro. Il a confirmé lundi son intention de lancer une offre d'achat au prix inchangé de 38,40 euros par action (71,1 milliards d'euros) mais en revoyant à la hausse la partie payée en cash.

ABN Amro: le consortium va revoir son offre d'acquisition... ()

A la suite au jugement rendu ce vendredi par la Cour Suprême des Pays-Bas concernant la vente de LaSalle par ABN AMRO à Bank of America, le consortium composé de la Royal Bank of Scotland, de Fortis et de Banco Santander a fait part de son intention de revoir son offre d'acquisition sur la banque néerlandaise. Cette offre, dont les conditions seront sensiblement supérieures à la proposition d'offre de Barclays, ne sera pas conditionnelle au maintien de LaSalle au sein du groupe ABN AMRO, a précisé le consortium dans un communiqué. Elle sera conditionnelle, notamment, au fait qu'ABN AMRO n'ait réalisé ou n'ait accepté de réaliser aucune acquisition ou cession d'une partie substantielle de ses activités ou actifs, à l'exception de la cession de LaSalle, a-t-il ajouté en précisant que davantage d'informations seront communiquées en temps voulu. Pour rappel, la Cour suprême des Pays-Bas a levé un obstacle majeur au projet de mégafusion bancaire entre ABN Amro et la banque britannique Barclays en autorisant vendredi la Néerlandaise à vendre sa filiale américaine LaSalle sans l'accord de ses actionnaires, comme le prévoyaient les deux banques. (FLO)

ABN Amro : la surenchère... ()

Maintenant ça y est : la bataille est officiellement lancée pour le rachat de la banque néerlandaise ABN Amro. Le consortium formé par le Britannique Royal Bank of Scotland (RBS), le Belgo-néerlandais Fortis et l'Espagnol Santander est passé à l'attaque en annonçant une offre sur ABN Amro qui la valorise à 71,1 milliards d'euros.

ABN Amro: Barclays devrait lui aussi revoir son offre.... ()

(Cercle Finance) - Barclays devrait à son tour revoir les termes de son offre sur ABN Amro, estime le Financial Times.Hier, Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis et Santander, prenant...

Fortis & Cie : un pas de plus franchi... ()

Comme prévu le ministre des Finances néerlandais, Wouter Bos, a donné son aval ("geen bezwaar" ou "pas d'objection") à l'offre du consortium composé de Royal Bank of Scotland, Fortis et Santander sur la banque néerlandaise ABN Amro.

ABN : Fortis & Cie finalisent leur rachat... ()

Il y a des symboles qui frappent les esprits. ABN Amro, un des fleurons de la Bourse d'Amsterdam, a été retiré de l'indice AEX mercredi après la clôture de la Bourse. Voilà une des conséquences du succès de l'offre du consortium composé de la Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis, et Santander sur la banque néerlandaise.

ABN : le consortium va se dévoiler ()

Le consortium de banques formé par la Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis et Santander devrait annoncer ce mardi qu'il est toujours dans la course au rachat de la néerlandaise ABN Amro, selon la presse britannique du week-end.

 Autres actualités

  • Barclays retire son offre sur ABN Amro
    La banque britannique Barclays a reconnu sa défaite, vendredi, dans la course au rachat de la Néerlandaise ABN Amro et a retiré son offre, laissant ainsi le champ libre au consort[...]
  • ABN Amro : l'offre de Fortis and Co
    Après un temps de réflexion, bien court, le consortium bancaire composé de Royal Bank of Scotland (RBS), Santander et Fortis, a décidé de reprendre l'initiative dans le dossier de l'acquisition du gro[...]
  • La bataille pour ABN Amro rebondit
    Un consortium de banques emmené par Royal Bank of Scotland (RBS) a surenchéri mercredi sur Barclays pour l'achat de la banque néerlandaise ABN Amro, proposant un montant en numéraire et en actions 13%[...]
  • ABN Amro: le consortium RBS pourrait lancer une offre mi-juillet
    Le consortium mené par Royal Bank of Scotland devrait lancer son offre sur la banque néerlandaise ABN Amro mi-juillet, soit au même moment que Barclays.[...]
  • ABN Amro: le consortium mené par RBS dépose son projet de reprise auprès de la SEC
    Le consortium composé de Royal Bank of Scotland, Fortis et Santander vient de déposer auprès du gendarme de la bourse américaine les détails de son offre de rachat du groupe bancaire néerlandais.[...]
  • ABN Amro: Barclays obtient un délai supplémentaire pour lancer son OPA
    La troisième banque britannique Barclays obtient un délai de 17 jours pour son offre sur ABN Amro. La Cour Suprême des Pays-Bas rendra sa décision sur la cession de la filiale américaine de la banque [...]
  • ABN Amro "discute" avec Barclays
    La banque néerlandaise ABN Amro va-t-elle être rachetée par la Britannique Barclays ? Voilà la question que tout le monde se posait hier sur les marchés après les informations parues dans la presse. E[...]
  • ABN écrit au consortium conduit par RBS
    LONDRES/NEW YORK (Reuters) - La première banque néerlandaise ABN Amro a demandé à  l'un des consortiums candidats à  son rachat, emmené par Royal Bank of Scotland, de lui fournir des précisions sur l'[...]
  • Barclays veut s'emparer d'ABN AMRO
    La banque britannique Barclays veut s'emparer de sa concurrente néerlandaise ABN Amro pour quelque 67 milliards d'euros et ainsi donner naissance au deuxième établissement bancaire européen, dans le c[...]
  • ABN Amro : le dossier se politise
    La bataille autour d'ABN Amro, première banque néerlandaise, qui met en ébullition le monde financier européen, est montée d'un cran mercredi avec l'intervention de la banque centrale des Pays-Bas. En[...]
  • La reprise d'ABN Amro par Barclays contrariée par la justice
    Premier coup dur pour Barclays dans sa stratégie d'acquisition d'ABN Amro. Un tribunal d'Amsterdam a en effet gelé aujourd'hui jeudi la cession par la banque néerlandaise de sa filiale américaine LaSa[...]
  • Le consortium ne convainc pas ABN
    Le week-end dernier a été plus chaud qu'on ne l'imagine. Hier, ABN Amro a confirmé avoir reçu, ce samedi, une proposition d'offre d'acquisition émanant du consortium formé du belge Fortis ainsi que de[...]
  • ABN Amro ne peut pas vendre sa filiale La Salle
    Un tribunal d'Amsterdam a infligé un sérieux coup dur jeudi au projet d'achat de la banque néerlandaise ABN Amro par le britannique Barclays et donné un coup de pouce à une offre concurrente record d'[...]
  • ING frémit, Fortis et Dexia s'envolent
    Ce fut une nouvelle journée faste jeudi pour les valeurs financières, belges en particulier. Fortis, KBC et Dexia ont gagné plus de 4 pc. La spéculation, relancée il y a quelques jours par les "&[...]
  • Atticus, actionnaire de Barclays, s'oppose à l'OPA sur ABN Amro
    Le rachat du néerlandais ABN Amro par Barclays est vu d'un très mauvais oeil par le fonds américain Atticus, actionnaire du Britannique. Le hedge fund insiste pour que Barclays abandonne ce projet, qu[...]

Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement