Actualités Economie > ÉTATS-UNIS: John Edwards reconnaît avoir eu une relation adultère















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ÉTATS-UNIS: John Edwards reconnaît avoir eu une relation adultère

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

L'ancien sénateur John Edwards reconnaît avoir eu une liaison adultère... ()

John Edwards, ancien candidat à la vice-présidence des Etats-Unis et l'une des figures les plus populaires du parti démocrate, a semé la consternation dans son camp en confirmant vendredi une liaison adultère dont le tout Washington s'était fait l'écho depuis plusieurs semaines.

L'aveu de l'ex-sénateur John Edwards... ()

L'ex-sénateur John Edwards, une des figures démocrates les plus populaires, vient d'admettre une liaison adultère. Selon Barack Obama, il renoncera probablement à intervenir devant la convention du parti fin août.

Présidentielle USA 2008 : Trippi rejoint Edwards... ()

Joe Trippi, ancien National Campaign Manager (directeur de campagne) du démocrate Howard Dean lors de l'élection présidentielle 2004 (dans laquelle le démocrate John Kerry fut battu par Georges Bush) a annoncé qu'il vient de rejoindre l'équipe du démocrate John Edwards,...

John Edwards, les rumeurs d'infidélité et les médias... ()

Barack Obama pourrait avoir à naviguer en évitant les éclaboussures d’un scandale sexuel. John Edwards, l'ex-colistier de John Kerry et ex-candidat des primaires démocrates, est soupçonné d'avoir eu un enfant d'une liaison extra-conjugale et d'en avoir fait porter le chapeau par un de ses amis. Rien que de très privé, pourrait-on se dire. en lire plus

John Edwards accusé de toujours mentir sur sa relation extra-maritale... ()

CBS ouvre l'antenne aux révélations d'une amie de la liaison de John Edwards qui accuse ce dernier de toujours mentir y compris sur la paternité de son enfant. C'est un entretien choc d'une amie qui veut défendre la vérité et qui accuse John Edwards de toujours mentir. Dans cet entretien, tout est passé en revue : de la durée de la liaison jusqu'à la paternité. A l'issue, John Edwards apparaît comme un piètre personnage irresponsable et surtout indigne des sentiments solides qui ont fondé cette liaison à l'origine. Dans cette escalade, John Edwards se doit désormais à de nouvelles explications. Son image de marque ne devrait pas s'en remettre. C'est un coup dur pour le parti démocrate. C'est un coup dur pour Barack Obama qui comptait sur son soutien pour toucher les classes moyennes blanches toujours réticentes et qui constituaient le fonds de commerce de John Edwards.

John Edwards ou la descente aux enfers... ()

L'ancien candidat démocrate est désormais exposé aux conséquences familiales et judiciaires pour son adultère. Toutes les fées avaient longtemps accompagné John Edwards. John Reid Edwards est né le 10 juin 1953. En 2004, il fut candidat aux primaires américaines au sein du Parti Démocrate. Il s'installe progressivement comme le principal concurrent de John Kerry avant de se retirer puis d'annoncer son ralliement à John Kerry. A ses côtés, il a effectué un parcours de candidat à la Vice-Présidence dans des conditions particulièrement performantes. Auparavant, il s'était fait remarquer dans trois circonstances particulières. Tout d'abord, sur le plan professionnel, il a fait fortune comme avocat en engageant des procès retentissants contre des grandes sociétés accusées d'avoir lésé des consommateurs en particulier face à des cigaretiers. Ensuite, lors de la procédure d'impeachment contre le Président Clinton, il fut l'un des avocats les plus exposés dans la défense du Président ; ce qui lui assura une reconnaissance rapide au sein du Parti Démocrate. Enfin, il devint Sénateur de la Caroline du Nord à l'issue d'une campagne au ton novateur se voulant en permanence le  champion des gens ordinaires . Issu d'un milieu modeste, John Edwards a gardé un ton populiste. Son physique télégénique lui a assuré une rapide notoriété. Il a participé à la primaire 2008. Tout bascule quand est révélée une liaison avec une jeune femme de son équipe de campagne alors même que son épouse ...

John Edwards déclare forfait... ()

A seulement quelques jours du Super-Mardi où 22 Etats vont voter, le troisième homme de la course à l'investiture démocrate, John Edwards, jette l'éponge. Hillary Clinton, Barack Obama et Mike Gravel restent donc les trois derniers candidats en course...

Le scandale qui grille John Edwards... ()

Candidat malheureux à deux présidentielles, l'ancien colistier de Kerry avoue une liaison sentimentale qui lui barre la route à un rôle majeur auprès d'Obama.

Le scandale qui grille John Edwards... ()

Candidat malheureux à deux présidentielles, l'ancien colistier de Kerry avoue une liaison sentimentale qui lui barre la route à un rôle majeur auprès d'Obama.

John Edwards nie tout scandale sexuel avec Rielle Hunter... ()

John Edwards nie tout scandale et s'oppose donc totalement aux allégations du National Enquirer. Il en est de même de Rielle Hunter la principale intéressée. Loin d'une explication grand public, le candidat démocrate a gardé sa distance avec ce scandale. La principale intéressée l'a aidé dans cette position en démentant toute implication de John Edwards. Il reste maintenant à attendre un éventuel rebondissement avec la publication de preuves incontestables. John Edwards serait alors confronté au pire des risques : celui de laisser penser qu'il aurait menti à l'opinion américaine.

Présidentielle USA 2008 : John Edwards et les réseaux sociaux... ()

Un article du Washington Post, titré Grass Roots Planted In Cyberspace, avec en introduction (chapo dans le vocabulaire journalistique) : John Edwards's Campaign Leads the Field In Political Use of Social Networking Sites (La campagne de John Edwards est...

Barack Obama rencontre John Edwards... ()

Barack Obama s'est rendu hier en Caroline du Nord pour rencontrer John Edwards. Un accord marquerait un tournant décisif dans la primaire démocrate. John Edwards représente une base électorale idéalement complémentaire de celle de Barack Obama. Edwards est le représentant de la classe moyenne blanche très influente dans l'Amérique profonde. Si l'accord de soutien devait être scellé rapidement, ce serait une accélération précieuse pour Obama qui peut légitimement craindre le pire de l'affrontement dans la durée avec Hillary Clinton.

John Edwards se met sur les rangs pour un ticket avec Obama... ()

John Edwards tend publiquement la main à Barack Obama pur constituer le ticket démocrate 2008. Sur la chaîne ABC, John Edwards annonce qu'il prendra au sérieux tout ce qu'Obama lui demandera d'envisager. John Reid Edwards est né le 10 juin 1953. En 2004, il fut candidat aux primaires américaines au sein du Parti Démocrate. Il s'installe progressivement comme le principal concurrent de John Kerry avant de se retirer puis d'annoncer son ralliement à John Kerry. A ses côtés, il a effectué un parcours de candidat à la Vice-Présidence dans des conditions particulièrement performantes. Auparavant, il s'était fait remarquer dans trois circonstances particulières. Tout d'abord, sur le plan professionnel, il a fait fortune comme avocat en engageant des procès retentissants contre des grandes sociétés accusées d'avoir lésé des consommateurs en particulier face à des cigaretiers. Ensuite, lors de la procédure d'impeachment contre le Président Clinton, il fut l'un des avocats les plus exposés dans la défense du Président ; ce qui lui assura une reconnaissance rapide au sein du Parti Démocrate. Enfin, il devint Sénateur de la Caroline du Nord à l'issue d'une campagne au ton novateur se voulant en permanence le  champion des gens ordinaires . Issu d'un milieu modeste, John Edwards a gardé un ton populiste. Son physique télégénique lui a assuré une rapide notoriété. Candidat lors des primaires 2008, il a développé des thèmes novateurs dont : * le caractère immoral d'acceptation d'un...

John Edwards hausse le ton contre Clinton et Obama... ()

John Edwards est décidé à lancer des campagnes négatives contre ses concurrents démocrates. Les axes sont clairs. Hillary Clinton incarne Washington tandis qu'Obama fait courir le risque de l'inexpérience. John Edwards est donc le seul candidat de l'Amérique profonde et expérimenté de surcroît. John Edwards ne peut se résigner à la troisième place. Il passe donc à l'offensive en positionnant ses deux principaux concurrents sur des axes clairs : * Hillary Clinton représente les maux de Washington, * Barack Obama est un saut dans l'inconnu car il n'a pas l'expérience nécessaire. Cette offensive montre aussi, voire d'abord, que John Edwards ne court que pour la première place. En effet, en 2004, il s'était bien gardé de lancer de telles accusations contre John Kerry notamment. Il avait laissé le jeu ouvert pour un accord pour un ticket. Là, son ambition est autre. Seule l'investiture démocrate mobilise son attention. Le ton et le contenu sont donc différents. Les prochains débats publics devraient être très sportifs car les premières primaires seront déterminantes pour changer la donne. John Edwards doit impérativement gagner une de ces premières primaires pour rester dans la course à la première place.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google