Actualités Sciences > Radiothérapies du cerveau suspendues: 620 patients potentiellement concernés















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Radiothérapies du cerveau suspendues: 620 patients potentiellement concernés

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Radiothérapies du cerveau suspendues: 620 patients potentiellement concernés... ()

Au total, 620 patients vont être rappelés pour consultation à la suite de la suspension des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations très localisées du cerveau par des appareils de la société Brainlab dans quatre hôpitaux, à Nancy, Montpellier, Tours et Paris, a indiqué mardi le ministère de la Santé.La majorité de ces patients (500) ont été traités au CHU de la Pitié-Salpétrière à Paris, les autres hôpitaux concernés étant le Centre Alexis Vautrin de Nancy, le CHU de Montpellier, le CHU Bretonneau de Tours.La procédure de rappel des patients, par courrier et téléphone, est en cours, a-t-on précisé au ministère.Ce dernier avait annoncé lundi soir la suspension par mesure de précaution des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations très localisées du cerveau effectuées par des appareils de la société Brainlab sur ces quatre sites.Une procédure individuelle d’information des patients est engagée. Un rendez-vous de consultation sera proposé à tous les patients traités dans les quatre sites identifiés, avait précisé le ministère dans un communiqué.Le ministère a mis en place un numéro national, le 0820.03.33.33 (12 centimes d’euros la minute) pour répondre à toute demande d’information des patients et de leurs proches (bien le 0820.03.33.33, le numéro communiqué précédemment par le ministère étant erroné).

Radiothérapies du cerveau suspendues... ()

v align=center>Radiothérapies du cerveau suspendues: 620 patients potentiellement concernés mardi 12 juin 2007, 12h48 PARIS (AFP) - Au total, 620 patients vont être rappelés pour consultation à la suite de la suspension des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations très localisées du cerveau par des appareils de la société Brainlab dans quatre hôpitaux, à Nancy, Montpellier, Tours et Paris, a indiqué mardi le ministère de la Santé. Suite à lire ici

Les radiothérapies du cerveau faites par des appareils Brainlab suspendues dans 4 hôpitaux... ()

Le ministère de la Santé a annoncé lundi soir la suspension des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations très localisées du cerveau effectuées par des appareils de la société Brainlab dans quatre CHU, à Nancy, Montpellier, Tours et Paris.Les CHU concernés sont le Centre Alexis Vautrin de Nancy, le CHU de Montpellier, le CHU Bretonneau de Tours et le CHU de la Pitié-Salpétrière à Paris, précise le ministère dans un communiqué.Il ajoute avoir été informé par la société Brainlab d’un dysfonctionnement d’un type d’appareil de radiothérapie stéréotaxique consistant en une déviation d’environ 1 millimètre du faisceau de rayonnement.La stéréotaxie, utilisée en radiochirurgie ou en radiothérapie, permet de repérer très précisément, en 3D, des lésions intracraniennes, puis de les traiter à l'aide de micro-faisceaux de haute énergie.Une procédure individuelle d’information des patients est engagée. Un rendez-vous de consultation sera proposé à tous les patients traités dans les quatre sites identifiés, précise le ministère.Un numéro national, le 0820.33.33.33 (12cts d’euros la minute) sera ouvert à partir du mardi 12 juin à 11 heure pour répondre à toute demande d’information des patients et de leurs proches, ajoute le communiqué.La suspension d'emploi de tous les appareils concernés avait été ordonnée dimanche soir par le ministère mais a été levée dans tous les autres centres, après vérification par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), et l’Agence Française de...

Radiothérapie du cerveau suspendue dans 4 hôpitaux, 600 patients concernés... ()

Une nouvelle alerte a conduit le ministère de la Santé à suspendre l'activité de radiothérapie du cerveau dans quatre hôpitaux à Nancy, Montpellier, Tours et Paris, entraînant le rappel de quelque 600 patients en consultation.Les autorités sanitaires n'ont pas à ce jour identifié d'effet délétères chez les patients concernés, a indiqué mardi l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).Des dysfonctionnements sur des appareils de la société allemande Brainlab sont en cause au CHU de la Pitié-Salpétrière à Paris, pour la très grande majorité des patients, au Centre Alexis Vautrin de Nancy, au CHU de Montpellier, et au CHU Bretonneau de Tours.Le ministère a annoncé lundi soir la suspension dans ces hôpitaux des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations du cerveau effectuées par ces appareils de radiothérapie stéréotaxique. Un cadre fixé sur la tête du patient permet le repérage de la zone à traiter avec une précision millimétrique afin de traiter à l'aide de micro-faisceaux de haute énergie.Le dysfonctionnement s'est manifesté par un décalage du faisceau de rayonnement d'environ 1 mm. Il est dû à un problème de couplage entre trois éléments, a expliqué mardi à la presse Jean-Claude Ghislain, de l'Afssaps : l'appareil de radiothérapie Brainlab, le cadre (Leksell) et le logiciel (Brainlab).Le problème a été identifié lors de la mise en service d'une configuration de ce type en Espagne, a indiqué M. Ghislain. La société Brainlab a a...

Radiothérapie du cerveau suspendue dans 4 hôpitaux, 600 patients concernés... ()

Une nouvelle alerte a conduit le ministère de la Santé à suspendre l'activité de radiothérapie du cerveau dans quatre hôpitaux à Nancy, Montpellier, Tours et Paris, entraînant le rappel de quelque 600 patients en consultation.Les autorités sanitaires n'ont pas à ce jour identifié d'effet délétères chez les patients concernés, a indiqué mardi l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).Des dysfonctionnements sur des appareils de la société allemande Brainlab sont en cause au CHU de la Pitié-Salpétrière à Paris, pour la très grande majorité des patients, au Centre Alexis Vautrin de Nancy, au CHU de Montpellier, et au CHU Bretonneau de Tours.Le ministère a annoncé lundi soir la suspension dans ces hôpitaux des radiothérapies destinées à traiter les tumeurs et malformations du cerveau effectuées par ces appareils de radiothérapie stéréotaxique. Un cadre fixé sur la tête du patient permet le repérage de la zone à traiter avec une précision millimétrique afin de traiter à l'aide de micro-faisceaux de haute énergie.Le dysfonctionnement s'est manifesté par un décalage du faisceau de rayonnement d'environ 1 mm. Il est dû à un problème de couplage entre trois éléments, a expliqué mardi à la presse Jean-Claude Ghislain, de l'Afssaps : l'appareil de radiothérapie Brainlab, le cadre (Leksell) et le logiciel (Brainlab).Le problème a été identifié lors de la mise en service d'une configuration de ce type en Espagne, a indiqué M. Ghislain. La société Brainlab a a...

Les radiothérapies du cerveau suspendues dans quatre hôpitaux... ()

Les CHU de Nancy, Montpellier, Tours et Paris sont concernés par cette mesure du ministère de la Santé, suite à un dysfonctionnement d'un appareil de radiothérapie.

Les radiothérapies du cerveau suspendues dans quatre hôpitaux... ()

Les CHU de Nancy, Montpellier, Tours et Paris sont concernés par cette mesure du ministère de la Santé, suite à un dysfonctionnement d'un appareil de radiothérapie.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google