Actualités Sciences > Le cancer, première cause de décès en 2004















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Le cancer, première cause de décès en 2004

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Le cancer devenue la première cause de décès sur 2004... ()

Mardi 18 septembre 2007     Les statistiques du Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDC-Inserm) viennent de présenter des statistiques précises sur la mortalité des français et les causes de leurs décès. Plus de 509.000 personnes sont décédées en 2004, 30% étant dues à un cancer et 29% suite à des maladies cardiovasculaires.     A la lecture de cette étude, les cancers sont devenues la première cause de mortalité en France, avant   les maladies [...]

Le cancer est devenu la première cause de décès... ()

En 2004, 147.323 personnes sont mortes du cancer, soit 30% des décès. Devant les maladies cardiovasculaires.

Le cancer 1ère cause de décès en France, mais le risque d'en mourir diminue... ()

Le cancer, responsable en 1970 d'un décès sur cinq, était en 2004 la cause d'un décès sur trois, soit la première cause de mortalité en France, mais les personnes atteintes bénéficient d'une...

Petits nodules pulmonaires dépistés au scanner : malins ou bénins ?... ()

Le cancer du poumon (CP) est aujourd'hui la cause de mortalité par cancer la plus fréquente au monde. Il est responsable d'environ 5 % des décès toutes causes confondues dans la plupart des pays industrialisés. La survie globale...

Maladies cardiovasculaires : où en est le monde ?... ()

Les maladies cardiovasculaires (MCV) ont été la première cause de mortalité dans le monde en 2005, tuant 17,5 millions de patients. Plus de 80 % de ces décès ont été constatés dans des pays à faibles et moyens revenus. Dans...

Recul des décès dus aux maladies cardiaques... ()

Les décès dus aux maladies cardiovasculaires ont fortement reculé en Suisse entre 1970 et 2004. En revanche, les décès féminins par cancer du poumon se sont multipliés et ils croissent à chaque génération, selon une étude de l'OFS.© TSR, 2008

Bcl-2 urinaire : un marqueur du cancer de l'ovaire ?... ()

Le cancer de l'ovaire est la première cause de décès par cancer gynécologique, après le cancer du sein. Il reste longtemps silencieux et son pronostic est redoutable essentiellement du fait d'une détection trop tardive, alors...

Les comportements individuels responsables d'un tiers des cancers... ()

« La mortalité par cancer a diminué d'environ 13 % entre 1968 et 2002 et non pas augmenté, comme on le croit souvent. » Le rapport publié hier par l'Académie de médecine et le Centre international de recherche sur le cancer remet en cause quelques idées reçues. Le nombre de décès dus au cancer a,...

Donocoeur : une campagne d'information pour soutenir la recherche en cardiologie... ()

Alors que l'Organisation Mondiale de la Santé prévoit une forte augmentation des décès par maladies cardiovasculaires dans les années à venir, la Fédération Française de Cardiologie (FFC) vient d'annoncer le lancement d'une grande campagne d'information baptisée Donocoeur, qui aura lieu du 31 octobre au 8 novembre, avec pour objectif le soutien de la recherche en cardiologie. Autour d'une campagne media, la Fédération Française de Cardiologie s'engage aujourd'hui afin de mobiliser et sensibiliser la population française pour la recherche sur les maladies cardiovasculaires. En effet, avec 150.000 décès par an, celles-ci représentent la deuxième cause de mortalité en France juste derrière le cancer mais demeurent la première cause chez les femmes et chez les plus de 6...

Troubles du rythme cardiaque : les traitements augmentent... ()

Les maladies cardiovasculaires ont été la première cause de mortalité dans le monde en 2005, tuant 17,5 millions de patients. Plus de 80 % de ces décès...

La démence progresse en Suisse et devient la 3ème cause de décès'... ()

Selon un communiqué de l'Office fédéral de la Statistique (OFS), la mortalité générale en Suisse a poursuivi son recul en 2007 et l'espérance de vie a augmenté en conséquence. Les trois principales causes de décès sont les maladies cardiovasculaires, le cancer et la démence. Si le recul le plus marqué s'observe pour les maladies cardiovasculaires, la démence, qui est une maladie du grand âge, est en progression (doublement en dix ans). En 2007, le pays a enregistré 61.089 décès dans la population résidante de la Suisse. Ce nombre, à peu près égal à celui de l'année précédente, s'inscrit dans une tendance longue au recul du taux de mortalité, alors même que la part des personnes âgées augmente. Maladies cardiovasculaires Les maladies cardiovasculaires ont été responsables de 22.613 décès (37%). Ce groupe de maladies constitue la principale cause de décès en Suisse, mais c'est aussi dans ce groupe que le nombre de décès a le plus fortement reculé depuis 1997 (-3.400). Le taux de mortalité par maladie cardiovasculaire est ainsi tombé de 231 à 161 pour 100.000 personnes de la population résidante. Cancers Au deuxième rang, nous trouvons, comme l'année précédente, les décès dus aux maladies cancéreuses. Le nombre de décès par cancer était de 16.022 en 2007, soit 26% de l'ensemble des décès. Il a augmenté de 862 par rapport à 1997. Le taux de mortalité par cancer a néanmoins recul...

V-I-A? 3 lettres et un effort pour réduire l'incidence du cancer du col et la mortalité des femmes les plus démunies... ()

Le cancer du col utérin est le cancer le plus fréquent chez la femme dans les pays les plus défavorisés. 85 % des 493 000 nouveaux cas et 273 000 décès mondiaux estimés en 2002 sont survenus dans les pays en développement. Si...

Le cancer, première cause de mortalité en France... ()

L'ANALYSE des causes de décès est fondamentale afin de hiérarchiser les objectifs politiques en santé publique...

Création d'un réseau mondial de lutte contre les maladies non transmissibles... ()

8 juillet 2009 -- L'OMS a annoncé aujourd'hui la création d'un réseau mondial de lutte contre les maladies non transmissibles telles que le cancer le diabète ou les maladies cardiovasculaires. Regroupant organisations et experts de premier rang, il devrait permettre d'agir à plus grande échelle contre ces maladies à l'origine de la majorité des décès dans le monde. .

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement