Actualités Tourisme et voyage > La France face à la question des bombes à sous-munitions : politique de rupture ou de continuité ?















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

La France face à la question des bombes à sous-munitions : politique de rupture ou de continuité ?

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

La France face à la question des bombes à sous-munitions : politique de rupture ou de continuité ?... ()

Les BASM ne sont pas des armes nouvelles puisqu'elles ont été utilisées dès la Seconde Guerre mondiale, jusqu'aux récentes interventions militaires en Irak (1991 et 2003), au Kosovo (1999), en Afghanistan (2001) et au Liban (2006). Leur fonctionnement est simple : un obus (ou bombe mère) qui (...)

Munitions de guerre : danger... ()

« Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, des engins composés de tous les types de munitions (bombes, roquettes, obus, grenades…) sont mis à jour chaque année lors de chantiers ou de travaux »..

Axa:n'investira plus dans producteurs bombes sous-munitions.... ()

(Cercle Finance) - La société d'assurance Axa annonce le retrait de ses investissements des entreprises productrices de bombes à sous-munitions (BASM). ' Cette...

14e pyramide de chaussures pour interdire les bombes à sous-munitions... ()

Samedi 27 septembre 2008, Handicap International organise les 14es Pyramides de chaussures, dans 37 villes de France , pour intensifier la mobilisation du public contre les bombes à sous-munitions (BASM) . Un projet de traité d'interdiction de ces armes existe depuis le 30 mai dernier, il sera ouvert à la signature le 3 décembre prochain. Mais l'interdiction des BASM ne sera un succès que si un maximum de pays signe ce texte. La France a un rôle majeur à jouer dans ce processus (...) - Humain

La Russie ne va pas renoncer aux bombes à sous-munitions... ()

Moscou - La Russie ne va pas renoncer aux bombes à sous-munitions (BASM), malgré la signature mercredi d'un traité interdisant ces armes. Le ministère des affaires étrangères a souligné vendredi leur « rôle important pour les intérêts défensifs » du pays. « Les bombes à sous-munitions sont des armes légales qui ne sont pas interdites par le droit international humanitaire et jouent un rôle important pour les intérêts défensifs de la Russie. Nous ne pouvons pas y renoncer », a affirmé le (...) - Actualité /

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google