Actualités Economie > Citigroup annonce des pertes colossales















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Citigroup annonce des pertes colossales

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Citigroup annonce des pertes colossales... ()

Citigroup, la première banque mondiale, a remplacé dimanche son PDG Charles Prince et annoncé des pertes colossales liées à la crise des crédits hypothécaires à risques, qui a déjà coûté la tête du patron de Merrill Lynch.

Subprime : Citigroup remplace son PDG après des pertes colossales... ()

Citigroup fait pire que Merril Lynch et comme le dit la presse on est loin des 2,2 milliards de pertes ! On parle de 8 à 11 milliards. Citigroup, la première banque mondiale, a remplacé dimanche son PDG Charles Prince...

Subprime: Citigroup, ébranlé, fait le ménage... ()

Citigroup, la première banque mondiale, remplace son directeur général (CEO) et président du conseil d'administration, Charles Prince. Le géant américain a essuyé des pertes colossales liées à la crise des crédits hypothécaires à risques.© TSR, 2007

Wall Street lâche plus de 2%, plombée par les pertes colossales de Citigroup... ()

La Bourse de New York a fortement baissé mardi, prise de panique après les pertes colossales de la banque Citigroup et l'essoufflement de la consommation, qui ont dessiné une entrée en récession de l'économie américaine: le Dow Jones a perdu 2,17% et le Nasdaq 2,45%.

Charles Prince contraint de quitter la tête de Citigroup... ()

Pour avoir beaucoup misé sur les titres de crédits hypothécaires à risques, M. Prince était rendu responsable des pertes récentes.

Le patron de Merrill Lynch sacrifié... ()

Le P.D.G. de Merrill Lynch a quitté mardi ses fonctions. La banque d'affaires a publié la semaine dernière des résultats désastreux en pleine crise des "subprime". Mais Stan O'Neal paie aussi une usure en interne pour sa gestion tyrannique du pouvoir. Il s'agit du premier patron d'une grande banque mondiale à endosser personnellement la responsabilité des pertes liées aux crédits à risques.

Le PDG de la 1ère banque mondiale Citigroup s'apprête à démissionner... ()

Le conseil d'administration de la première banque mondiale Citigroup, frappée de plein fouet par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprime) aux Etats-Unis, doit se réunir dimanche, et son PDG devrait y annoncer sa démission, affirme vendredi le Wall Street Journal.Charles Prince prévoit de démissionner lors d'une réunion du conseil d'administration dimanche, selon le site internet du quotidien américain des affaires, citant des sources proches du dossier.Le PDG de Citigroup, 57 ans, a préféré agir avant que le conseil d'administration ne décide de son sort, indique le site internet du journal.Le WSJ, citant deux sources anonymes proches du dossier, avait d'abord annoncé la tenue de ce conseil d'administration dans le courant du week-end, soulignant que de nouvelles dépréciations d'actifs pourraient figurer à l'ordre du jour de cette réunion d'urgence.Interrogé par l'AFP, Citigroup n'avait souhaité faire aucun commentaire.Le groupe bancaire a vu son bénéfice net au 3e trimestre plonger de 57%, à 2,38 milliards de dollars, et a dû déprécier dans ses comptes 1,35 milliard. La banque a aussi perdu 1,56 milliard sur son portefeuille de titres obligataires adossés à des crédits subprime, et 636 millions dans les activités de marché.L'action Citigroup a encore cédé 2,03% à 37,73 dollars, vendredi. Elle avait lâché 6,89% jeudi, après une note de CIBC World Market suggérant qu'elle pourrait baisser son dividende, vendre des actifs ou augmenter son capital, afin de récupére...

La banque Citigroup, dans le rouge, se renfloue en Asie, Merrill Lynch aussi... ()

Victimes de la crise des crédits immobiliers, la banque américaine Citigroup, lourdement déficitaire au 4e trimestre, et sa rivale Merrill Lynch, qui risque aussi d'annoncer des pertes colossales jeudi, ont à nouveau dû se faire renflouer par des investisseurs venus d'Asie.Citigroup, la première banque américaine par les actifs, a perdu près de 10 milliards de dollars au 4e trimestre, sa première perte depuis sa création en 1998 par la fusion de Citicorp et du Traveler's Group de la famille Weill.Principale raison: la banque a dû dévaluer son portefeuille d'actifs de 18,1 milliards de dollars, pour refléter la perte de valeurs des crédits hypothécaires accordés à des ménages incapables de rembourser.Des pertes deux fois plus importantes que celles attendues par les marchés, qui ont fait encore chuter son action en Bourse mardi et poussé l'agence de notation Standard and Poor's à abaisser sa notation.Plus inquiétant encore, les pertes de Citigroup ont été aussi creusées par une hausse de 3,3 milliards des provisions pour créances douteuses passées sur des prêts à la consommation, où les défauts de paiement augmentent.Pour atténuer l'impact de ces pertes, Citigroup a aussitôt annoncé avoir obtenu pour 12,5 milliards d'argent frais, en vendant des actions à un groupe d'investisseurs, pour la plupart étrangers, à l'occasion d'un placement privé.En tête le fonds du gouvernement de Singapour qui a apporté 6,88 milliards et acquis ainsi près de 4% de son capital. Ce même fonds avait...

Wall Street limite ses pertes à mi-séance, le secteur bancaire en berne... ()

La Bourse de New York avait légèrement réduit ses pertes lundi à mi-séance, aidée par un indice ISM dans les services meilleur que prévu, mais continuait de pâtir des pertes colossales dévoilées par la banque Citigroup: le Dow Jones cédait 0,25% et le Nasdaq perdait 0,34%.Vers 17H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) reculait de 34,55 points à 13.560,55 points et l'indice composite du Nasdaq de 9,55 points à 2.800,83 points.L'indice élargi Standard and Poor's 500 baissait, lui, de 0,26% (-3,98 points) à 1.505,67 points.Vendredi, Wall Street avait fini sur un modeste rebond, partagée entre des chiffres meilleurs qu'attendu sur l'emploi américain et ses inquiétudes sur le secteur bancaire: le Dow Jones avait gagné 0,20%, le Nasdaq 0,56% et le SP 500 avait grignoté 0,08%.Seul indicateur attendu, l'indice ISM d'activité du secteur des services aux Etats-Unis a progressé à 55,8% en octobre contre 54,8% en septembre, alors que les analystes s'attendaient à un ralentissement comme pour l'indice ISM d'activité dans le secteur industriel publié la semaine dernière.C'est un chiffre positif pour l'économie et c'est probablement la raison pour laquelle le marché montre une amélioration, a indiqué Peter Cardillo, analyste d'Avalon Partners.Toutefois, l'attention des investisseurs restait concentrée sur les déboires du secteur bancaire.Après Merrill Lynch, cela a été au tour de Citigroup (-4,88% à 35,89 USD), première banque mondiale, d'annoncer des pertes colossales liées à la cr...

Citigroup et la consommation américaine plombent les bourses... ()

La Bourse de New York évoluait dans le rouge, plombée par les pertes colossales de la banque Citigroup et un indice économique indiquant un essoufflement de la consommation aux Etats-Unis. Les marchés européens dépriment aussi.

Citigroup et la consommation américaine plombent les bourses... ()

La Bourse de New York évoluait dans le rouge, plombée par les pertes colossales de la banque Citigroup et un indice économique indiquant un essoufflement de la consommation aux Etats-Unis. Les marchés européens dépriment aussi.

Citigroup et la consommation américaine plombent les bourses... ()

La Bourse de New York évoluait dans le rouge, plombée par les pertes colossales de la banque Citigroup et un indice économique indiquant un essoufflement de la consommation aux Etats-Unis. Les marchés européens dépriment aussi.

Citigroup et la consommation américaine plombent les bourses... ()

La Bourse de New York évoluait dans le rouge, plombée par les pertes colossales de la banque Citigroup et un indice économique indiquant un essoufflement de la consommation aux Etats-Unis. Les marchés européens dépriment aussi.

Le pétrole perd presque 2$ · Les pertes de Citigroup font chuter les marchés... ()

Les places boursières ont terminé en baisse, lundi, les investisseurs réagissant à l'annonce, par la plus grande banque américaine, de nouvelles pertes découlant de la crise des prêts hypothécaires à risque. (ARGENT)

Le pétrole perd presque 2$ · Les pertes de Citigroup font chuter les marchés... ()

Les places boursières ont terminé en baisse, lundi, les investisseurs réagissant à l'annonce, par la plus grande banque américaine, de nouvelles pertes découlant de la crise des prêts hypothécaires à risque. (ARGENT)

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google