Actualités Economie > ETATS-UNIS - PRESIDENTIELLE: Bush adoube McCain















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

ETATS-UNIS - PRESIDENTIELLE: Bush adoube McCain

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

McCain conseille le boycott à Bush (Omnisports)... ()

Le candidat républicain à la présidentielle américaine John McCain a estimé jeudi que le président George W. Bush...

George W. Bush, le paria de la campagne de John McCain... ()

Mardi soir, le président George Bush a été vigoureusement applaudi à la convention du parti républicain. George H. Bush s'entend, âgé de 84 ans, assis dans la loge d'honneur pendant que la salle criait "41, 41" (le 41e président). L'autre président, George W. Bush était absent. en lire plus

Le clan Bush opère son ralliement derrière John McCain... ()

L'ancien président américain George H. Bush, qui aura 84 ans le 12 juin prochain et père de l'actuel président George W. Bush, a apporté, lundi, son soutien au candidat républicain à la Maison Blanche John McCain.

Colin Powell apporte son soutien à Barack Obama... ()

C'est un sérieux revers infligé au républicain John McCain. L'ancien secrétaire d'Etat du président George W. Bush, hostile à la guerre en Irak, a préféré le candidat démocrate à son rival, chaud partisan du recours à la force contre le régime de Saddam Hussein.

Le candidat républicain McCain fait de son mieux pour se démarquer de George Bush... ()

Voter pour John McCain reviendrait à voter pour George Bush, affirment les démocrates. Pourtant, M. McCain cherche progressivement à se distinguer du président, tout en évitant de froisser l'électorat républicain.

Etats-Unis - présidentielle 2008: Bush mise sur les républicains... ()

WASHINGTON, 24 septembre - RIA Novosti. Selon les pronostics de George W. Bush, le prochain président américain, qui sera élu en 2008, sera à nouveau républicain, et l'actuel chef de la Maison Blanche fera son possible pour obtenir une telle victoire.

John McCain promet le dialogue international... ()

John McCain continue un travail méthodique de prise de distance avec Bush. Une nouvelle étape consiste à promettre le dialogue international. En annonçant la réduction de l'arsenal nucléaire, le candidat Républicain a surtout passé un message fort : la fin de l'Amérique impérialiste qui se met le monde à dos. John McCain a multiplié la référence au dialogue et la volonté de mettre un terme à des situations bellicistes. Pour engranger les dividendes de la division démocrate, il ne faut surtout pas donner prise à l'idée que McCain = Bush. C'est le début d'une vaste opération que le Parti républicain est habitué à conduire : montrer un nouveau visage en son propre sein.

John McCain: plus faucon que Bush mais chéri des démocrates... ()

Il a demandé que plus de troupes soient déployées en Irak et assure que la stratégie américaine actuelle y est un succès. Il réclame une augmentation de la taille de l'armée américaine. Il est opposé au droit à l'avortement. Il rappelle son soutien au président George W. Bush. Et pourtant les démocrates ont facilement un petit faible pour John McCain en lire plus

John McCain fait de son mieux pour se démarquer de George Bush... ()

Voter pour John McCain reviendrait à voter pour George Bush, affirment les démocrates. Pourtant, le républicain cherche à se distinguer du président.

Présidentielle américaine: l'entourage de McCain soigneusement débarrassé de proches de Bush... ()

L'entourage du candidat républicain à la présidence américaine John McCain illustre le paradoxe de sa situation, cultivant la distance avec la Maison Blanche de George W. Bush tout en épousant des dogmes du parti présidentiel sortant. Parmi ses principaux conseillers, bien peu de noms sont connus du grand public, bien moins encore sont directement liés à l'administration du très impopulaire George W. Bush. Mais, pour ce qui est de la politique étrangère, ceux qui dominent sont des... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

John McCain se démarque de l'administration Bush... ()

John McCain sait qu'il ne peut être scotché à Bush. Il doit se démarquer pour garder un mince espoir de victoire. Il vient d'effectuer un nouveau pas sur le dossier du réchauffement climatique. John McCain fait de la lutte contre le réchauffement climatique l'une des priorités de sa campagne. C'est une double histoire. D'une part, celle de la volonté de se démarquer de Bush. Or ce domaine est l'un de ses échecs majeurs. D'autre part, en Californie, cette nouvelle frontière portée par un républicain a permis de modifier les lignes avec les démocrates. Or Mccain sait qu'il doit faire bouger les lignes pour éviter la défaite.

John McCain au bord du précipice... ()

A en croire ses proches, le candidat rebelle serait méconnaissable car totalement cassé par les sondages et la vague de fond pro-Obama qu'ils annoncent. La crise financière a fait et fera beaucoup de victimes. McCain a été emporté par le nouveau climat amené par cette crise. Il a flotté. Il n'est pas parvenu à exposer un plan alternatif sérieux. Mais surtout, le pays dans ses profondeurs a aspiré au changement, slogan ancien du candidat démocrate. Les campagnes négatives ont perdu de leur impact car perçues comme inadaptées à une période de crise aussi profonde. Avec le dernier débat ce soir, le candidat Républicain semble au bord du précipice. Le come back kid est en sérieuse difficulté. L'équipe Bush pour se dédouaner en est déjà à comptabiliser les erreurs de campagne de McCain comme si l'échec de McCain allait être celui de McCain et non pas de GW Bush ...

Sarah Palin au centre d'une polémique violente... ()

Le Parti Républicain se livre à une basse polémique publique sur les explications de sa défaite comme sur les enjeux de sa reconstruction. Peu de commentaires désagréables sont épargnés à Sarah Palin. C'est un raccourci un peu rapide d'une campagne totalement manquée par McCain. Les divisions avec le clan Bush ont placé le candidat républicain dans une seringue terrible : * McCain soutenait Bush et perdait l'opinion flottante, * McCain ne soutenait pas Bush et il perdait l'aile conservatrice. Dans tous les cas de figures, la présidentielle 2008 devenait très difficile. C'est peut-être la première fois à ce point que le parti Républicain n'a pas été capable de gérer ses différences avec intelligence. Le débat sur Palin est un leurre efficace pour éviter les questions majeures plus délicates.

Avantage d'Obama sur McCain ()

Le prétendant démocrate à la Maison Blanche Barack Obama devance le candidat républicain John McCain dans la perspective de l'élection présidentielle américaine du 4 novembre, selon un sondage Washington Post/ABC news publié ce mardi. Barack Obama est crédité de 48% d'intentions de vote, contre 42% pour John McCain. A ce stade de la campagne, il y a quatre ans, exactement le même écart séparait le démocrate John Kerry et son adversaire républicain George W. Bush, rappelle le Washington Post.... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

John McCain tend la main aux électeurs démocrates... ()

John McCain dresse un cordon sanitaire autour de George Bush. Il franchit même le pas des critiques ouvertes sur l'exécutif sortant. C'est le meilleur moyen pour accueillir des électeurs démocrates affectés par la violence de la primaire interne entre Obama et Clinton. John McCain sait qu'il aura besoin de voix démocrates pour être élu. En effet, si le candidat républicain ne drague pas au-delà des frontières actuelles de son parti, la victoire est impossible. L'enjeu des derniers mois de la campagne est simple : McCain peut-il exister comme un candidat anti-Bush ? A sa faveur, il peut mobiliser des déclarations lors de la primaire 2000. Mais depuis, il y a encore plus de déclarations de solidarité avec le Président sortant si impopulaire. C'est donc un chemin difficile sur lequel s'engage McCain. C'est pourtant le seul chemin pour tenter de capter une victoire encore impensable il y a quelques mois.

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google