Actualités Economie > Banques - Sarkozy : "deux ou trois choses" à dire aux banquiers















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Banques - Sarkozy : "deux ou trois choses" à dire aux banquiers

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Economie : Pourquoi limiter les bonus des banquiers ?... ()

Nicolas Sarkozy a convoqué mardi 20 janvier les dirigeants des banques à l’Élysée. Les dirigeants des principales banques françaises, au pied du mur, ont cédé à son injonction de renoncer à leurs bonus pour pouvoir bénéficier d'une nouvelle aide publique cruciale en temps de crise

Les banquiers cèdent à Nicolas Sarkozy sur leurs bonus... ()

PARIS (Reuters) - Les dirigeants des banques françaises ont accepté mardi de renoncer à leurs bonus et de modérer les dividendes versés à leurs actionnaires au titre de 2008 en échange d'un nouvel...

France: au pied du mur, les banquiers renoncent à leurs bonus... ()

Les dirigeants des principales banques françaises, au pied du mur, ont cédé mardi à l'injonction de Nicolas Sarkozy de renoncer à leurs bonus pour pouvoir bénéficier d'une nouvelle aide publique...

Banques : Sarkozy ne veut plus de "bonus sans malus"... ()

Encadrement des bonus des traders, nomination d'un Tsar des rémunérations : Nicolas Sarkozy veut montrer que l'Etat hausse le ton face aux banquiers.

Bonus: les banquiers espèrent que Nicolas Sarkozy se satisfera de leurs propositions... ()

Les patrons des banques françaises, qui seront reçus mardi à l'Elysée, pourraient faire de nouvelles propositions à cette occasion sur l'encadrement des bonus mais redoutent que Nicolas Sarkozy...

Nicolas Sarkozy reçoit les banquiers à l'Elysée... ()

Une table ronde réunissant les représentants des banques et des assurances a lieu à 18h, pour discuter notamment du financement de la croissance et de l'emploi.

Vidéo off de Nicolas Sarkozy sur France 3...... ()

Le site Rue 89 a récupéré les 8 minutes de bande avant l'intervention de Nicolas Sarkozy en direct, ce soir. "Ça va changer là, ça va changer...", c'est ce qu'on apprend sur la télévision publique de demain... Et d'autres choses, regardez...... Lire Vidéo off de Nicolas Sarkozy sur France 3...

Bonus, dividendes : ce que Sarkozy exige des banques... ()

· Le chef de l'Etat demande des contreparties à la prochaine recapitalisation · Les dividendes versés aux actionnaires devront être modérés · Les bonus et rachats d'actions bannis · Sur pression de l'Elysée, le taux du Livret A à 2,5 % pour trois mois

Bonus: les patrons de deux grandes banques disent non à Sarkozy... ()

Les directeurs généraux de la Société Générale et du Crédit Agricole ont dit non, selon le Journal du Dimanche, à la proposition de Nicolas Sarkozy de renoncer à leur bonus pour l'exercice 2008 en contrepartie du soutien financier que l'Etat a apporté aux banques.Toujours selon le JDD, le directeur général du Crédit Agricole Georges Pauget estime que la fixation de sa rémunération dépend de son conseil d'administration et de son comité de rémunération.De leur côté, le président et le directeur général de BNP Paribas, Michel Pébereau et Baudoin Prot, avaient annoncé samedi leur décision de renoncer à leur rémunération variable pour 2008, selon une porte-parole de la banque.Ils avaient l'an dernier respectivement touché 875.000 et 2,27 millions d'euros au titre de cette part variable, a aussi précisé la banque.Le président de la République a demandé jeudi aux dirigeants des banques françaises de suspendre cette année la part variable de leurs rémunérations sur les résultats de 2008, en contrepartie du soutien financier que l'Etat leur a apporté.L'Etat a accordé aux banques françaises en décembre une première tranche de prêts de 10,5 milliards d'euros.Le ministère des Finances a précisé cette semaine que les banques pourraient bénéficier d'un nouveau prêt de l'Etat de 10,5 milliards d'euros d'ici la fin du premier trimestre, ce qui porterait l'aide publique à 21 milliards d'euros.Six grandes banques françaises avaient bénéficié de la première tranche de fonds débloqués par l'Eta...

France: au pied du mur, les banquiers renoncent à leurs bonus... ()

Les dirigeants des principales banques françaises, au pied du mur, ont cédé mardi à l'injonction de Nicolas Sarkozy de renoncer à leurs bonus pour pouvoir bénéficier d'une nouvelle aide publique cruciale en temps de crise.Le président de la République a salué l'engagement des banquiers, à l'issue d'une réunion avec ces derniers sur l'octroi d'une nouvelle tranche de prêts de 10,5 milliards d'euros à leurs établissements.M. Sarkozy a souligné l'importance de ces engagements dans la période de ralentissement économique actuelle et la nécessité pour les réseaux bancaires de pleinement collaborer avec les services du médiateur du crédit, a indiqué l'Elysée dans un communiqué.Le président de la Fédération bancaire française (FBF), Georges Pauget, également directeur général du Crédit Agricole, avait auparavant annoncé que les dirigeants des grandes banques s'étaient conformé à la requête présidentielle sur l'absence de rémunération variable pour 2008.Dans l'après-midi le président de la Société Générale, Daniel Bouton, et son directeur général, Frédéric Oudéa, avaient annoncé qu'ils renonçaient à leur bonus, suivi en fin de journée par le Crédit Agricole qui a décidé de supprimer la part variable de la rémunération de M. Pauget.Les dirigeants de BNP Paribas avaient été samedi les premiers à se conformer à la demande de M. Sarkozy, soucieux de ne pas priver leur établissement de la possibilité de renforcer ses fonds propres, alors que le rachat de Fortis, qui devait le permettre, e...

SARKOZY ? Enième coup de règle sur les doigts des banquiers... ()

Nicolas Sarkozy avait invité une nouvelle fois les banquiers à faire le point sur deux questions épineuses : les bonus et le crédit. Les banquiers hexagonaux ont beau dénoncer leurs petits camarades étrangers et prétendre être de bons élèves, le président n'est pas convaincu et a édicté de nouvelles règles que les banquiers devront suivre sous peine de sanctions (Rédaction Internationale) - Après une bonne période de repos au Cap Nègre, Nicolas Sarkozy a entamé la rentrée avec (...) - Actualité finances / Le Petit Journal

Plusieurs banques se ruent sur les 4,25 %... ()

Vendredi, quelques banquiers se sont jetés sur "La Libre" comme des affamés sur un quignon de pain. Après avoir pris connaissance dans notre journal de la publication, mardi prochain, de l'arrêt royal portant le plafond du taux de base du compte d'épargne à 4,25 pc, ces dirigeants de banques ont immédiatement décidé d'adapter la rémunération de leurs livrets. Reynders: "Taux de 4,25 % approprié"

Les banquiers à l'Elysée pour la septième fois en un an... ()

Pour la septième fois en moins d'un an Nicolas Sarkozy reçoit les banquiers ce mardi à l'Elysée pour un rappel à l'ordre sur la question des bonus des traders, sous les feux de la critique depuis...

Sarkozy: les banques centrales du G20 pourront limiter le montant des bonus... ()

Le président Nicolas Sarkozy a indiqué vendredi que les dirigeants du G20 s'étaient mis d'accord pour que les banques centrales des principales économies développées et émergentes puissent limiter le montant global des bonus dans les banques.Je suis très satisfait de ce que nous avons décidé au G20 de Pittsburgh (est des Etats-Unis), a souligné M. Sarkozy, au cours d'une conférence de presse à l'issue du sommet.Il y a eu unanimité autour de la table pour que les erreurs du passé ne recommencent pas. (Le président américain) Barack Obama...

Pas de bonus pour les dirigeants de BNP Paribas... ()

INFO FIGARO - Le président de BNP Paribas, Michel Pébereau, et le directeur général, Baudouin Prot, vont renoncer à leur rémunération variable pour l'exercice 2008. » Sarkozy veut supprimer les bonus des banquiers

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement