Actualités Tourisme et voyage > CHARTRES - Jean-Pierre Gorges sur la ligne de départ - par Intensite le 04.07.2008 : 08:00















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

CHARTRES - Jean-Pierre Gorges sur la ligne de départ - par Intensite le 04.07.2008 : 08:00

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

CHARTRES - Jean-Pierre Gorges sur la ligne de départ - par Intensite le 04.07.2008 : 08:00... ()

Jean-Pierre Gorges doit annoncer aujourd’hui sa candidature pour la nouvelle élection législative dans la première circonscription d’Eure-et-Loir. C’est la troisième élection pour désigner le député dans la circonscription chartraine. Il y avait d’abord eu l’invalidation de l’UMP Jean-Pierre Gorges pour une trop longue liste d’inaugurations puis celle de la socialiste Françoise Vallet, il y a quelques jours, pour avoir profité de la campagne du directeur du centre Leclerc de Luisant. La nouvelle élection devrait avoir lieu durant la première quinzaine de septembre.

CHARTRES - Jean-Pierre Gorges candidat à la législative partielle de septembre - par Intensite le 05.07.2008 : 06:50... ()

Sans surprise, Jean-Pierre Gorges, le maire UMP de Chartres, a annoncé hier qu’il était candidat à l'élection législative partielle dans la première circonscription d'Eure-et-Loir, prévue début septembre. Cette nouvelle élection fait suite à l'invalidation de sa rivale socialiste Françoise Vallet, déclarée inéligible pour un an le 27 juin par le Conseil constitutionnel. Jean-Pierre Gorges avait remporté l'élection législative en 2007, mais il avait été lui aussi invalidé par le Conseil constitutionnel sans être déclaré inéligible. Le 3 février dernier, lors d'une première élection partielle, il avait échoué face à Françoise Vallet. Jean-Pierre Gorges estime que le maire de Chartres doit être parlementaire pour mieux faire avancer les dossiers locaux. Les comptes de campagne de Françoise Vallet seront pris en charge par le Parti Socialiste et le groupe PS à l’Assemblée nationale. Un soulagement pour l’élue invalidée qui devait rembourser 33000 euros.

CHARTRES - Françoise Vallet restera-t-elle députée ? - par Intensite le 26.06.2008 : 08:57... ()

C’est aujourd’hui que l’on connaîtra la réponse concernant le maintien ou non de Françoise Vallet en tant que député dans la première circonscription d’Eure-et-Loir. Le Conseil constitutionnel a déjà auditionné le maire de Chartres, Jean-Pierre Gorges, et la députée Françoise Vallet, la semaine dernière. Rappelons que Jean-Pierre-Gorges, invalidé puis candidat malheureux à la députation, battu par Françoise Vallet le 3 février, avait déposé un recours demandant l’annulation de cette élection. Il invoque l’intrusion du PDG du centre Leclerc de Luisant dans la campagne électorale, via la distribution de tracts et une manifestation appelant à voter contre lui pour l’avoir empêché d’agrandir son magasin.

CHARTRES - Législative partielle les 27 janvier et 3 février - par Intensite le 15.12.2007 : 11:49... ()

En Eure-et-Loir, dans la première circonscription les électeurs sont appelés aux urnes les 27 janvier et 3 février prochain pour élire un député à l’occasion d’une législative partielle après l'annulation de l'élection du députés UMP Jean-Pierre Gorges par le Conseil constitutionnel, selon un décret publié aujourd’hui samedi au Journal officiel. Jean-Pierre Gorges, maire de Chartres, a déjà annoncé qu'il se représentait. Il aura pour principale rivale la socialiste Françoise Vallet, qu'il n'avait battue que de 59 voix le 17 juin dernier.

EURE-ET-LOIR - Gorges ou Lebon ? - par Intensite le 14.09.2008 : 06:43... ()

Le maire UMP de Chartres, Jean-Pierre Gorges, est favori pour retrouver son ancien siège de député de la première circonscription d'Eure-et-Loir, lors de ce second tour de la législative partielle qui l'oppose au candidat socialiste David Lebon. Battu lors de la dernière partielle en janvier dernier par Françoise Vallet (PS), Jean-Pierre Gorges entend « refermer la parenthèse » et ainsi clore le feuilleton politique de la première circonscription d'Eure-et-Loir, où les scrutins de juin 2007 et janvier 2008 ont été invalidés par le Conseil constitutionnel. Les bureaux de votes des cantons de Chartres, de Nogent-le-Roi et de Maintenon sont ouverts de 8h à 18h.

CHARTRES/LEGISLATIVE PARTIELLE - Vallet (PS) en tête devant Gorges (UMP) - par Intensite le 28.01.2008 : 08:45... ()

Françoise Vallet en tête, Jean-Pierre Gorges deuxième, Eric Chevée troisième. C’est le tiercé gagnant du premier tour de l’élection législative partielle hier à Chartres. La candidate socialiste devance le député UMP sortant invalidé de 567 voix. Françoise Vallet a rassemblé sur son nom 37,97 % des suffrages exprimés. C’est quatorze points de mieux qu’au premier tour de la législative de juin dernier. Jean-Pierre Gorges est crédité de 36,28 %. Il est recul de près de quatre points. Le candidat du MoDem, Eric Chevée, avec 18,5 %, signe la même performance qu’au scrutin précédent. Enfin, le candidat du Front national, Matthieu Colombier a réuni 4,18 % des voix et le communiste Raymond Odent, 3,8 %. Hier, la participation a été de 39,68 %. Elle était de 60 % en juin dernier. Dimanche prochain, Françoise Vallet, qui améliore ses scores partout et notamment dans le canton de Maintenon, à Luisant, Barjouville, Le Coudray et Thivars, et Jean-Pierre Gorges, qui a terminé en tête à Chartres, se livreront donc à un duel très attendu et observé sur le plan national. La clé de ce scrutin reposera sur deux éléments déterminants : le report des voix du MoDem (Eric Chevée n’a donné aucune consigne de vote) et sur la mobilisation des abstentionnistes. Il est important de rappeler que l'élection partielle organisée hier dans la première circonscription d’Eure-et-Loir fait suite à l'invalidation du député et maire de Chartres Jean-Pierre Gorges par le Conseil constitutionnel. Le maire ne l'ava...

CHARTRES - L'élection législative de Jean-Pierre Gorges invalidée - par Intensité le 29.11.2007 : 22:05... ()

La réélection à l'Assemblée nationale en juin du maire UMP de Chartres a été invalidée par le Conseil constitutionnel. Il a aussitôt annoncé qu'il se représentait, tout comme d'ailleurs sa principale rivale, la socialiste Françoise Vallet. Jean-Pierre Gorges avait remporté l'élection de la première circonscription d'Eure-et-Loir avec 59 voix d'avance. Jean-Pierre Gorges a souligné que le Conseil constitutionnel ne lui avait pas infligé de peine d'inélegibilité, preuve selon lui du "sérieux" avec lequel il avait mené sa campagne.  Arrivé largement en tête au premier tour avec 40,73% des voix, Jean-Pierre Gorges avait été quasiment rattrappé par Françoise Vallet au second tour. La candidate PS avait notamment bénéficié d'un excellent report des voix du candidat MoDem, Eric Chevée, arrivé troisième du premier tour avec 18,18% des voix. Les Sages ont estimé que l'organisation par Jean-Pierre Gorges de 18 cérémonies d'inauguration de logements entre mars et avril 2007 avait eu pour effet "d'altérer le résultat" du scrutin, "eu égard à la faiblesse de l'écart en voix" avec sa rivale.

CHARTRES - Michel-Edouard Leclerc défend Olivier Ducatel - par Intensite le 08.02.2008 : 08:11... ()

Le microcosme politique et l’enseigne Leclerc sont en froid. Motif : l’intrusion, visible et marquante, d’Olivier Ducatel dans la campagne pour la législative partielle dans la première circonscription d’Eure-et-Loir. Ce qui fait dire à Jean-Pierre Gorges, député UMP sortant battu et maire de Chartres, et à d’autres ténors de l’UMP que l’élection a été perdue à cause du directeur de l’hypermarché de Luisant et du groupe Leclerc. Michel-Edouard Leclerc, le PD-G de l’enseigne, s’insurge de ces attaques et défend Olivier Ducatel. Il accuse Jean-Pierre Gorges d’avoir voulu « racoler les voix des commerçants de Chartres » en refusant le projet d’agrandissement du Leclerc de Luisant à Barjouville. Miche-Edouard Leclerc dénonce « l’hypocrisie, le cynisme et l’arrogance » des élus UMP.

CHARTRES - Françoise Vallet invalidée - par Intensite le 27.06.2008 : 08:24... ()

Françoise Vallet n’est plus députée ! La parlementaire socialiste a été invalidée hier soir par le Conseil constitutionnel et déclarée inéligible pendant un an. Un coup de massue pour celle qui avait battu le député sortant lui-même invalidé, le maire de Chartres, Jean-Pierre Gorges. Les Sages du conseil constitutionnel ont estimé que Françoise Vallet avait profité de la campagne menée par Olivier Ducatel, le directeur du centre Leclerc de Luisant, contre Jean-Pierre Gorges, lequel a toujours refusé le déplacement et l’extension du Leclerc de Luisant vers Barjouville. Des tracts avaient été distribués et une manifestation organisée devant l’hôtel de ville chartrain pendant la campagne. Le Conseil constitutionnel a considéré que Françoise Vallet ne s’était pas désolidarisée de ces actions et qu’elle s’y était associée « de façon directe, active et réitérée ». L’ex-députée de Chartres s’est déclarée « abasourdie » et considère cette décision « injuste ». De son côté, Jean-Pierre Gorges, heureux mais sans triomphalisme, évoque une tricherie aujourd’hui reconnue. Le maire de Chartres ne sait pas encore s’il se présentera à la nouvelle législative partielle qui devrait être organisée prochainement. Lui qui envisageait se présenter aux sénatoriales. A gauche, David Lebon, suppléant de Françoise Vallet, est favori pour représenter le PS. Eric Chevée se tient déjà prêt pour le MODEM. On ne connaît pas encore les dates de ce troisième scrutin pour élire le député de la première circon...

CHARTRES/LEGISLATIVE PARTIELLE - Vallet bat facilement Gorges - par Intensite le 04.02.2008 : 07:34... ()

La socialiste Françoise Vallet est le nouveau député d’Eure-et-Loir. Avec 55,26 % des voix, elle a largement battu le député sortant, le maire UMP de Chartres, Jean-Pierre Gorges, crédité de 44,74 %. La participation a fait hier un bond de 6 %. Françoise Vallet, qui a visiblement profité du report des voix du MoDEM, d’une forte mobilisation des électeurs de gauche et d’un mouvement de grogne contre la politique gouvernementale, a remporté quinze bureaux de vote tandis que Jean-Pierre Gorges en a perdu trois par rapport au premier tour. La socialiste s’est imposée à Chartres-ville avec 50,65 %. Elle approche ou dépasse les 60 % à Luisant, Epernon, Pierres, Soulaires, et même 70 % à Barjouville. La gauche sauve ainsi les meubles dans le département avec une représentante à l’Assemblée nationale. Les trois autres députés d’Eure-et-Loir (Gérard Hamel, Philippe Vigier et Laure de la Raudière) appartiennent à la majorité présidentielle. Enfin, Jean-Pierre Gorges n’a sans doute pas dit son dernier mot. Il pourrait déposer un recours après ce scrutin pour dénoncer l’intrusion dans la campagne du directeur de l’hypermarché Leclerc de Luisant, Olivier Ducatel. Lequel réclame un transfert de l’enseigne à Barjouville pour une extension et des dizaines de créations d’emplois. Troisième round de l’affrontement entre Françoise Vallet et Jean-Pierre Gorges le 9 mars prochain pour les municipales à Chartres.

EURE-ET-LOIR - Françoise Vallet devant le conseil constitutionnel - par Intensite le 12.06.2008 : 08:04... ()

Françoise Vallet, député dans la 1ère circonscription de l’Eure-et-Loir, sera le 19 juin devant le conseil constitutionnel à 15h00. Cette convocation fait suite à l’invalidation en février dernier de Jean-Pierre Gorges et aux six recours qui avaient été déposés contre elle à la suite des législatives et après sa victoire. Jean-Pierre Gorges sera lui aussi présent pour y défendre sa cause. Deux issues sont possibles : le conseil estime qu’il n’y a pas d’irrégularité, et dans ce cas, Françoise Vallet conserve son siège de député, mais dans le cas contraire, le conseil constitutionnel peut annuler l’élection et prononcer l’inéligibilité de Françoise Vallet.

CHARTRES - Jean-Pierre Gorges retrouve son siège UMP à l'Assemblée nationale - par Intensite le 15.09.2008 : 09:11... ()

Election législative à Chartres : Jean-Pierre Gorges a retrouvé hier soir son siège de député à l’assemblée nationale. Il a devancé le socialiste David Lebon de 515 voix. C’est à Chartres et grâce aux Chartrains, que Jean-Pierre Gorges a recueilli le plus grand nombre de voix, 58,53%. Sur les 85.341 inscrits dans la 1re circonscription, il y avait 28.255 votants, 27. 255 exprimés. David Lebon a obtenu 13.370 voix et Jean-Pierre Gorges 13.887 voix, c’est à dire 50,94%,  David Lebon en obtient 49,06%.

Législative dans l'Eure-et-Loir: Gorges élu... ()

Législative dans l'Eure-et-Loir: Gorges élu Jean-Pierre Gorges, député UMP invalidé en 2007, a battu dimanche David Lebon, candidat investi par le Parti socialiste, à l'occasion d'une élection législative partielle dans la première circonscription d'Eure-et-Loir. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

Chartres : l'UMP perd un siège de député... ()

La socialiste Françoise Vallet a battu le député UMP Jean-Pierre Gorges dans la première circonscription d'Eure-et-Loir, à Chartres. Dans la législative des Hauts-de-Seine, le candidat UMP recule d'un point.

CHARTRES - Législative: Jean-Pierre Gorges arrive en tête au 1er tour - par Intensite le 08.09.2008 : 08:08... ()

C’est hier qu’a eu lieu le premier tour de la législative partielle dans la première circonscription d’Eure-et-Loir, marqué par une faible participation. Rappelons que cette élection fait suite à l’invalidation de Françoise Vallet qui en février dernier, avait été élue avec 55,3% des suffrages exprimés (37.907), contre Jean-Pierre Gorges qui avait obtenu 44,7% des suffrages.Hier, sur les 85.336 inscrits, il y a eu 25.048 votants, 24.174 suffrages exprimés et un taux d’abstention de 70,65%. C’est le maire UMP de Chartres, Jean-Pierre Gorges qui arrive en tête avec 47,76% des suffrages exprimés, suivi du candidat socialiste, David Lebon avec 28,09%. Georges Lemoine, DVG, arrive en troisième position obtenant, 14,51%, puis vient Manuel Georget, LCR, à la quatrième place avec 3,41%. Lionel Geollot, candidat du PCF obtient 2,44% des suffrages exprimés et Nicole Mas POI, arrive en dernière place et recueille 0,001% des voix.Avec 47,76% Jean-Pierre Gorges devance de 20 points le candidat socialiste David Lebon. Pour le second tour, ce dernier, compte bien sur le report des voix des candidats de gauche et sur un retour aux urnes de tous les abstentionnistes de ce week-end, une abstention plus marquée dans les quartiers populaires que dans le centre ville.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement