Actualités Tourisme et voyage > Le modèle de développement de Dubai rattrapé par la crise















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Le modèle de développement de Dubai rattrapé par la crise

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Dubai World : restructuration, Nakheel au 1er rang... ()

Dubai World, le conglomérat public en proie aux affres finanicères vient d'annoncer lundi soir qu'il allait procéder prochainement à la restructuration de certaines de ses compagnies. Parmi elles : le géant immobilier Nakheel, connu du grand public pour être le promoteur de la célèbre île artificielle en forme de palmier. L'opération pourrait inclure la vente d'actifs. Un engagement pris alors que les autorités de Dubaï ont annoncé lundi que l'émirat n'assumerait pas les dettes du conglomérat. Dans le premier communiqué depuis le début de la crise survenue en milieu de semaine dernière, Dubai World indique que le processus de restructuration concernera Nakheel World et Limitless World. Les autres sociétés du groupe, dont le géant portuaire DP World ne seront pas impactés, étant donnée la stabilité de leur situation financière. Le conglomérat précise par ailleurs que le processus de restructuration comprendra plusieurs phases dont l'évaluation d'options, parmi lesquelles la vente d'actifs. Dubai World demande par ailleurs aux détenteurs d'obligations de sa filiale de construction et de promotion immobilière Nakheel de nommer un représentant autorisé avec lequel les discussions pourront commencer. Lundi, Abdoulrahman al Saleh, le directeur général du ministère des Finances, avait déclaré pour sa part à la chaîne de télévision Dubai TV que les créanciers devaient assumer leur propre part de responsabilité tenant à leur décision de prêter aux entreprises. Tenant par ...

Dubai World : restructuration, Nakheel au 1er rang... ()

Dubai World, le conglomérat public en proie aux affres financières vient d'annoncer lundi soir qu'il allait procéder prochainement à la restructuration de certaines de ses compagnies. Parmi elles : le géant immobilier Nakheel, connu du grand public pour être le promoteur de la célèbre île artificielle en forme de palmier. L'opération pourrait inclure la vente d'actifs. Un engagement pris alors que les autorités de Dubaï ont annoncé lundi que l'émirat n'assumerait pas les dettes du conglomérat. Dans le premier communiqué depuis le début de la crise survenue en milieu de semaine dernière, Dubai World indique que le processus de restructuration concernera Nakheel World et Limitless World. Les autres sociétés du groupe, dont le géant portuaire DP World ne seront pas impactés, étant donnée la stabilité de leur situation financière. Le conglomérat précise par ailleurs que le processus de restructuration comprendra plusieurs phases dont l'évaluation d'options, parmi lesquelles la vente d'actifs. Dubai World demande par ailleurs aux détenteurs d'obligations de sa filiale de construction et de promotion immobilière Nakheel de nommer un représentant autorisé avec lequel les discussions pourront commencer. Lundi, Abdoulrahman al Saleh, le directeur général du ministère des Finances, avait déclaré pour sa part à la chaîne de télévision Dubai TV que les créanciers devaient assumer leur propre part de responsabilité tenant à leur décision de prêter aux entreprises. Tenant par ...

Dubai World : restructuration, Nakheel au 1er rang... ()

Dubai World, le conglomérat public en proie aux affres financières vient d'annoncer lundi soir qu'il allait procéder prochainement à la restructuration de certaines de ses compagnies. Parmi elles : le géant immobilier Nakheel, connu du grand public pour être le promoteur de la célèbre île artificielle en forme de palmier. L'opération pourrait inclure la vente d'actifs. Un engagement pris alors que les autorités de Dubaï ont annoncé lundi que l'émirat n'assumerait pas les dettes du conglomérat. Dans le premier communiqué depuis le début de la crise survenue en milieu de semaine dernière, Dubai World indique que le processus de restructuration concernera Nakheel World et Limitless World. Les autres sociétés du groupe, dont le géant portuaire DP World ne seront pas impactés, étant donnée la stabilité de leur situation financière. Le conglomérat précise par ailleurs que le processus de restructuration comprendra plusieurs phases dont l'évaluation d'options, parmi lesquelles la vente d'actifs. Dubai World demande par ailleurs aux détenteurs d'obligations de sa filiale de construction et de promotion immobilière Nakheel de nommer un représentant autorisé avec lequel les discussions pourront commencer. Lundi, Abdoulrahman al Saleh, le directeur général du ministère des Finances, avait déclaré pour sa part à la chaîne de télévision Dubai TV que les créanciers devaient assumer leur propre part de responsabilité tenant à leur décision de prêter aux entreprises. Tenant par ...

Dubai World : restructuration, Nakheel au 1er rang... ()

Dubai World, le conglomérat public en proie aux affres financières vient d'annoncer lundi soir qu'il allait procéder prochainement à la restructuration de certaines de ses compagnies. Parmi elles : le géant immobilier Nakheel, connu du grand public pour être le promoteur de la célèbre île artificielle en forme de palmier. L'opération pourrait inclure la vente d'actifs. Un engagement pris alors que les autorités de Dubaï ont annoncé lundi que l'émirat n'assumerait pas les dettes du conglomérat. Dans le premier communiqué depuis le début de la crise survenue en milieu de semaine dernière, Dubai World indique que le processus de restructuration concernera Nakheel World et Limitless World. Les autres sociétés du groupe, dont le géant portuaire DP World ne seront pas impactés, étant donnée la stabilité de leur situation financière. Le conglomérat précise par ailleurs que le processus de restructuration comprendra plusieurs phases dont l'évaluation d'options, parmi lesquelles la vente d'actifs. Dubai World demande par ailleurs aux détenteurs d'obligations de sa filiale de construction et de promotion immobilière Nakheel de nommer un représentant autorisé avec lequel les discussions pourront commencer. Lundi, Abdoulrahman al Saleh, le directeur général du ministère des Finances, avait déclaré pour sa part à la chaîne de télévision Dubai TV que les créanciers devaient assumer leur propre part de responsabilité tenant à leur décision de prêter aux entreprises. Tenant par ...

Casinos · Dubai World investit 5G$ US dans MGM Mirage... ()

Dubai World, le conglomérat d'investissement de Dubaï, va prendre une participation de 9,5% dans MGM Mirage et de 50% de son projet de développement CityCenter pour un montant total de 5G$ US, rapporte le Wall Street Journal dans son édition de mercredi. (ARGENT)

Dubai World pourrait payer tous ses créanciers à "moyen terme"... ()

Le conglomérat public Dubai World pourrait proposer le paiement de toutes ses dettes à moyen terme lors de négociations qui s'ouvrent lundi avec ses créanciers sur le rééchelonnement d'une dette de 22 milliards de dollars américains, a rapporté dimanche le quotidien The National.Deux hauts responsables de Dubaï -dont le chef du Comité fiscal suprême de l'émirat cheikh Ahmed Ben Saïd Al-Maktoum- qui étaient récemment en mission à Londres, ont assuré à leurs interlocuteurs que cette option…Article original publié sur RTL info.be | Si vous lisez cet article dans son intégralité sur un autre site que RTLinfo.be c'est qu'il a été reproduit illégalement et sans autorisation. Merci de le signaler à la rédaction en cliquant ici | © RTL Digital - 2008

Les Émirats arabes unis recréent le monde... artificiellement... ()

Dubaï n'a qu'une courte façade littorale, de sorte que l'émirat a entrepris en 2001 d'ériger les plus importantes îles artificielles du monde. Les Palm Islands, Palm Jumeirah, Palm Jebel Ali et Palm Deira, vont accroître de 120 km la longueur du littoral de Dubaï. Un autre projet, The World, est aussi en cours d'aménagement.

Qu'en est il du projet ?THE WORLD' à Dubaï après la crise ?... ()

On connaît trop bien Dubaï pour ses excentriques projets architecturaux. Le 4 janvier 2010, l’Emirat nous livrait sa Burj Khalifa, une tour haute de 828 mètres, arrachant ainsi l'ancien record du gratte-ciel Taipei 101 culminant à 508 mètres. Mais Dubaï ne fait pas qu'envahir les airs, ses constructions s'emparent également des mers : il l’a prouvé avec les Palm Islands, un ensemble de trois archipels artificiels construits sur ses côtes. Depuis 2003, Dubaï est penché sur la construction de “The World”, un autre archipel artificiel de 300 îles, chacune représentant un pays. ...

Dubaï World pourrait larguer le Cirque... ()

Qu'adviendra-t-il de la participation de Dubaï World dans le Cirque du Soleil alors que le conglomérat fait face à une colossale dette de 26 milliards de dette? La réponse est venue lundi. (ARGENT)

La folie des grandeurs des Emirati tremble et fait trembler la galaxie financière... ()

La fête de Thanksgiving a été une fête des ours. En jargon financier anglo-saxon, ce sont « les baissiers ». Et cette fois, ils avaient raison. En effet, l’émirat de Dubaï confronté à un risque de faillite a été l’évènement majeur de ces deux derniers jours. Mercredi, Dubai World, l’un des holdings les plus importants de l’émirat, a demandé une moratoire de six mois sur sa dette quelques heures après que l’état avait indiqué avoir levé $5 milliards auprès de deux banques d’Abu Dabi. Dubaï qui croule sous sa dette de $80-90 milliards, dont ...

Dubai World : vers un moratoire à la mi-janvier ?... ()

Selon une source bancaire proche du dossier, comme on dit poliment, Dubai World pourrait présenter une demande de moratoire dès le début de l'année 2010. Des rumeurs qui voient le jour alors que dimanche, le journal National Daily affirmait quant à lui, en citant des sources anonymes, que le conglomérat pourrait rembourser complètement ses créanciers. Rappelons que Dubai World est actuellement à la recherche de moyens lui permettant de restructurer 22 milliards de dollars de dette (15,3 milliards d'euros). Le conglomérat public souhaite également restructurer les créances de ses principales entreprises de promotion immobilière : Nakheel et Limitless World. Pour ce faire, il vient, en une première étape, de présenter l'état de ses finances à près de 90 de ses créanciers. Selon Dubai World, la dette de Nakheel serait d'environ 9 milliards de dollars. Sa dette totale s'éleverait à 40 milliards de dollars. Selon la source émanant des milieux bancaires, le conglomérat souhaite désormais faire une demande de moratoire pour mi-janvier, aux fins d'officialisation fin janvier. Les banquiers s'attendent à ce que Dubai World propose de rallonger la maturité de sa dette d'au moins une année, voire davantage. Avant la réunion de lundi, le ministre de l'Economie des Emirats arabes unis, le Sultan ben Saïd al Mansouri a annoncé que l'émirat de Dubaï (membre des EAU) pourrait recevoir une aide supplémentaire soit de la part du gouvernement fédéral des Emirats arabes unis...

Dubai World : vers un moratoire à la mi-janvier ?... ()

Selon une source bancaire proche du dossier, comme on dit poliment, Dubai World pourrait présenter une demande de moratoire dès le début de l'année 2010. Des rumeurs qui voient le jour alors que dimanche, le journal National Daily affirmait quant à lui, en citant des sources anonymes, que le conglomérat pourrait rembourser complètement ses créanciers. Rappelons que Dubai World est actuellement à la recherche de moyens lui permettant de restructurer 22 milliards de dollars de dette (15,3 milliards d'euros). Le conglomérat public souhaite également restructurer les créances de ses principales entreprises de promotion immobilière : Nakheel et Limitless World. Pour ce faire, il vient, en une première étape, de présenter l'état de ses finances à près de 90 de ses créanciers. Selon Dubai World, la dette de Nakheel serait d'environ 9 milliards de dollars. Sa dette totale s'éleverait à 40 milliards de dollars. Selon la source émanant des milieux bancaires, le conglomérat souhaite désormais faire une demande de moratoire pour mi-janvier, aux fins d'officialisation fin janvier. Les banquiers s'attendent à ce que Dubai World propose de rallonger la maturité de sa dette d'au moins une année, voire davantage. Avant la réunion de lundi, le ministre de l'Economie des Emirats arabes unis, le Sultan ben Saïd al Mansouri a annoncé que l'émirat de Dubaï (membre des EAU) pourrait recevoir une aide supplémentaire soit de la part du gouvernement fédéral des Emirats arabes unis...

Dubai World : vers un moratoire à la mi-janvier ?... ()

Selon une source bancaire proche du dossier, comme on dit poliment, Dubai World pourrait présenter une demande de moratoire dès le début de l'année 2010. Des rumeurs qui voient le jour alors que dimanche, le journal National Daily affirmait quant à lui, en citant des sources anonymes, que le conglomérat pourrait rembourser complètement ses créanciers. Rappelons que Dubai World est actuellement à la recherche de moyens lui permettant de restructurer 22 milliards de dollars de dette (15,3 milliards d'euros). Le conglomérat public souhaite également restructurer les créances de ses principales entreprises de promotion immobilière : Nakheel et Limitless World. Pour ce faire, il vient, en une première étape, de présenter l'état de ses finances à près de 90 de ses créanciers. Selon Dubai World, la dette de Nakheel serait d'environ 9 milliards de dollars. Sa dette totale s'éleverait à 40 milliards de dollars. Selon la source émanant des milieux bancaires, le conglomérat souhaite désormais faire une demande de moratoire pour mi-janvier, aux fins d'officialisation fin janvier. Les banquiers s'attendent à ce que Dubai World propose de rallonger la maturité de sa dette d'au moins une année, voire davantage. Avant la réunion de lundi, le ministre de l'Economie des Emirats arabes unis, le Sultan ben Saïd al Mansouri a annoncé que l'émirat de Dubaï (membre des EAU) pourrait recevoir une aide supplémentaire soit de la part du gouvernement fédéral des Emirats arabes unis...

L'EPGA en course pour Dubai... ()

Fin 2008 l'Ordre du Mérite aura vécu. A partir de 2009, et pour cinq ans, il faudra parler de The Race for Dubai (la course pour Dubai). Une course calquée sur le modèle de la FedexCup du Pga Tour qui se terminera par The Dubai World Championship, un tournoi réunissant les 60 premiers de la saison et doté de 10 millions de dollars. Pour les quinze premiers un bonus supplémentaire, également de 10 millions, sera réparti avec pour le vainqueur une super prime de 2 millions et 10 ans d'exemption sur l'European Tour. George O'Grady, le patron du circuit, a aussi annoncé l'ouverture d'un centre au Jumeirah Golf Estates qui servira de base d'entrainement pour les joueurs Européens.

Après les difficultés de Dubaï, les Bourses asiatiques en net recul... ()

Les Bourses asiatiques poursuivaient leur repli vendredi, inquiètes des difficultés de l'émirat de Dubaï, dont le groupe phare Dubai World a demandé un moratoire sur le remboursement de sa dette et...

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement