Actualités Economie > Nucléaire iranien : "Il y a une solution diplomatique"















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Nucléaire iranien : "Il y a une solution diplomatique"

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Bush en Allemagne: discussion franche avec Merkel sur l'Iran, l'Afghanistan, le climat... ()

George W. Bush et la chancelière allemande Angela Merkel devaient s'entretenir mercredi du programme nucléaire iranien, de l'Afghanistan et du...

Bush prend un nouveau cap diplomatique devant l'écueil nucléaire iranien... ()

Le président George W. Bush a opéré un spectaculaire changement diplomatique face au casse-tête nucléaire iranien en acceptant qu'un haut...

Bush et Merkel sont d'accord pour de nouvelles sanctions envers l'Iran... ()

La Chancelière Angela Merkel a déclaré au Président George W Bush que l'Allemagne soutiendra une troisième vague de sanctions de la part de l'ONU contre l'Iran si le régime en place persiste à ignorer les injonctions du Conseil de Sécurité à arrêter son programme d'enrichissement d'uranium. Les deux leaders se sont rencontrés au ranch de M Bush à Crawford, Texas, pour discuter des futures pressions diplomatiques à exercer sur Téhéran. La visite de Mme Merkel a eu lieu dans la foulée des entretiens que M Bush a eu avec Nicolas Sarkozy la semaine dernière et dans lesquels le problème de l'Iran a tenu une grande place. Nous ne sommes pas seuls à dire que la menace posée par le programme nucléaire iranien est sérieuse a déclaré Mme Merkel lors d'une conférence de presse conjointe avec M Bush. Nous partageons tous deux cette vision, mais nous avons également l'opinion que ce problème peut être résolu par voie diplomatique Durant les derniers mois, les spéculations sont allées bon train sur une possible attaque de l'Iran par les USA pour empêcher Téhéran d'obtenir l'arme nucléaire. Bush a répété une fois encore samedi qu'il voulait résoudre le problème diplomatiquement. Ce que le régime iranien doit comprendre c'est que nous continuerons à travailler ensemble [avec Berlin] pour résoudre ce problème diplomatiquement, ce qui signifie qu'ils continueront d'être isolés. ...

Nucléaire iranien: Bush et Merkel misent sur une solution diplomatique... ()

AFP, Crawford (Etats-Unis), 10 novembre - Les Etats-Unis et l'Allemagne ont promis de travailler ensemble pour trouver une solution diplomatique au différend nucléaire avec l'Iran même s'il faudra peut-être envisager de nouvelles sanctions internationales pour faire plier Téhéran.

Russie-Iran/Nucléaire:l'avenir n'est pas bouché... ()

A peine revenu de Paris ou il a rencontré Jacques Chirac et Angela Merkel, la chancelière allemande, Poutine se tourne à nouveau vers l'Iran et le nucléaire. Gholamreza Aghazadeh, vice-président iranien, mais également chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique,...

Nucléaire iranien : Merkel envisage des sanctions dans le secteur de l'énergie... ()

La chancelière allemande Angela Merkel a envisagé pour la première fois vendredi des sanctions contre l'Iran dans le secteur de l'énergie en cas d'échec des discussions sur son programme nucléaire.Des parlementaires américains pressent la Maison Blanche de viser les importations iraniennes de...

Bush et Merkel : il y a une solution diplomatique pour l'Iran... ()

Crawford - Les Etats-Unis et l'Allemagne pensent qu'il y a une solution diplomatique au différend nucléaire avec l'Iran, a affirmé Angela Merkel. Ils faudra toutefois peut-être imposer de nouvelles sanctions internationales pour faire plier Téhéran. La communauté internationale a déjà imposé tout un éventail de sanctions économiques et diplomatiques mais pour l'instant le régime iranien refuse de se plier à ses exigences. Washington milite fortement pour un troisième train de sanctions mais (...) - Actualité

Merkel s'engage à prendre de nouvelles sanctions si l'Iran ne cède pas... ()

AFP, Berlin, 6 novembre - La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite prête à adopter de nouvelles sanctions contre l'Iran pour défendre Israël si Téhéran ne renonce pas à son programme nucléaire controversé.

Pour Bush, la question du nucléaire iranien reste à régler... ()

Le président américain George W. Bush a estimé mercredi que la question du nucléaire iranien demeurait malgré le rapport remis cette semaine par les services de renseignements américains indiquant que Téhéran avait cessé ses activités nucléaires il y a quatre ans. S'adressant à la presse à Omaha, dans le Nebraska, Bush s'est dit sûr que la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et la Russie voyaient le programme nucléaire iranien comme un problème nécessitant des pressions sur (...) - Actualité

Ahmadinejad conteste les sanctions de l'Onu sur le nucléaire... ()

Reuters, Téhéran, 5 mars - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad affirme que les nouvelles sanctions des Nations unies contre Téhéran ne reposent sur aucun fondement juridique valable et affirme que seule l'AIEA peut se mêler du dossier nucléaire iranien, rapportent l'agence de presse officielle Irna et la télévision d'Etat.

Nucléaire iranien : les nouvelles sanctions américaines compliqueront la situation (diplomate chinois)... ()

Les nouvelles sanctions américaines contre Téhéran ne feront que compliquer le règlement du problème nucléaire iranien, a déclaré vendredi à Pékin le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Jianchao, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place. Alors que la communauté internationale et l'Iran lui-même se déclarent attachés au règlement du problème nucléaire iranien par le biais du dialogue, les nouvelles sanctions contre Téhéran ne feront qu'aggraver la (...) - Actualité

Nucléaire iranien: Rome pour des négociations, n'exclut pas des sanctions... ()

AFP, Rome, 4 octobre - Le chef de la diplomatie italienne Massimo D'Alema a fortement soutenu jeudi le principe de négociations avec Téhéran pour résoudre le problème du nucléaire iranien, n'excluant pas cependant le recours à des sanctions européennes.

Nucléaire iranien: les "Six" repoussent la décision sur d'éventuelles nouvelles sanctions... ()

The Associated Press, 28 septembre - Compromis. Les six pays impliqués dans le dossier du nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies plus l'Allemagne) sont convenus vendredi de repousser à novembre les discussions sur une nouvelle résolution qui renforcerait les sanctions contre l'Iran, attendant de voir si Téhéran répond aux questions concernant son programme nucléaire.

Algérie: le président iranien à la recherche de soutiens sur le nucléaire... ()

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a entamé lundi une visite d'Etat de deux jours en Algérie pour s'assurer du soutien d'Alger sur le dossier nucléaire iranien et conforter les relations bilatérales convalescentes.

Mahmoud Ahmadinejad dit ne pas craindre les sanctions... ()

Reuters, Téhéran, 23 février - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad assure que de nouvelles sanctions imposées par l'Onu à propos du programme nucléaire iranien ne feraient pas de tort à l'Iran.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google