Actualités Economie > IRAN - NUCLÉAIRE : Les Six envisagent de nouvelles sanctions contre Téhéran















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

IRAN - NUCLÉAIRE : Les Six envisagent de nouvelles sanctions contre Téhéran

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Iran : réunion sur d'éventuelles sanctions... ()

Les six grandes puissances se réuniront la semaine prochaine en Europe pour entamer des discussions sur des sanctions contre l'Iran, si Téhéran ne respecte pas l'ultimatum de jeudi pour suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium, a indiqué mercredi le département d'Etat....

L'Iran ne bougera pas d'un iota sur le nucléaire... ()

AFP, Téhéran, 30 janvier - Le président Mahmoud Ahmadinejad a assuré mercredi que l'Iran ne reculerait pas d'un iota sur son programme nucléaire, au moment où des grandes puissances cherchent à obtenir de nouvelles sanctions de l'ONU contre Téhéran.

Nucléaire: de nouvelles sanctions de l'ONU "sans effet", selon Larijani... ()

AFP, Téhéran, 6 septembre - Ali Larijani, le responsable du dossier nucléaire iranien, a déclaré jeudi que de nouvelles sanctions de l'ONU contre l'Iran seraient sans effet, Téhéran maîtrisant déjà la technologie nucléaire.

Nucléaire iranien: pas de suspension de l'enrichissement d'uranium malgré des sanctions éventuelles (Mottaki)... ()

NEW YORK (Nations Unies), 3 octobre - RIA Novosti. L'Iran ne renoncera pas à son programme d'enrichissement d'uranium malgré de nouvelles sanctions contre Téhéran, possibles après le 30 novembre prochain, à l'expiration du délai accordé par les Six pour l'arrêt de ce programme, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie iranienne Manoucher Mottaki.

Nucléaire iranien : réunion au sommet en marge de l'ONU à New-York... ()

Les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de Russie, de Chine, de Grande-Bretagne, de France et d'Allemagne devraient participer à la réunion, Washington poussant à l'adoption de nouvelles sanctions. La veille, Bernard Kouchner expliquait que Moscou et Pékin, disposant d'un droit de veto, refusaient de discuter d'éventuelles nouvelles sanctions contre Téhéran avant le nouveau rapport de l'AIEA, attendu en décembre, sur la manière dont l'Iran aura communiqué au sujet de ses activités nucléaires passées. Serguéï Lavrov , le ministre russe des Affaires étrangères, qui avait eu des mots peu amènes sur le dossier avec sa collègue américaine Condoleezza Rice mercredi, s'est refusé à commenter les propos du Français. En revanche, il estime que les progrès de l'AIEA avec l'Iran sont évidents, de nouvelles sanctions pouvant annuler ces efforts. En juillet, le patron de l'AIEA Mohamed El-Baradei et les Iraniens avaient décidé que Téhéran devait répondre d'ici décembre aux questions des experts en désarmement sur plus de 20 années d'un programme nucléaire resté en grande partie secret. Les techniciens de l'AIEA sont repartis pour Téhéran cette semaine pour questionner les Iraniens. El-Baradei, se défendant de ceux qui dénonçaient ce pacte, les a exhortés à attendre jusqu'à la fin de l'année. Depuis le début du bras de fer avec Téhéran sur so...

Iran: les six puissances vont commencer à travailler sur des sanctions... ()

AFP, Paris, 1 décembre - Les six grandes puissances chargées du dossier nucléaire iranien vont commencer à travailler en vue d'une résolution sur de nouvelles sanctions au Conseil de sécurité de l'ONU contre Téhéran, a-t-on appris de source diplomatique française, samedi à Paris.

Iran: Un rapport inutile?... ()

Le Journal du Dimanche, 22 février - Par Marie desnos - L'AIEA doit rendre ce vendredi un rapport au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'état des activités d'enrichissement d'uranium de l'Iran. Mais les grandes puissances, à commencer par Israël, s'attendent à être une nouvelle fois déçues. D'autant que Téhéran ne cesse de répéter que les sanctions de l'ONU ne changeront rien à sa volonté d'accéder à l'énergie nucléaire.

L'Iran rejette le plan d'ElBaradei... ()

Iran Focus, Téhéran, 11 septembre - L'Iran a rejeté mardi une proposition du chef nucléaire de l'ONU Mohamed ElBaradei appellant à suspendre les activités d'enrichissement d'uranium en échange d'une suspension des sanctions du Conseil de sécurité.

Nucléaire iranien : réunion au sommet en marge de l'ONU à New-York... ()

Les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de Russie, de Chine, de Grande-Bretagne, de France et d'Allemagne devraient participer à la réunion, Washington poussant à l'adoption de nouvelles sanctions. La veille, Bernard Kouchner expliquait que Moscou et Pékin, disposant d'un droit de veto, refusaient de discuter d'éventuelles nouvelles sanctions contre Téhéran avant le nouveau rapport de l'AIEA, attendu en décembre, sur la manière dont l'Iran aura communiqué au sujet de ses activités nucléaires passées. Serguéï Lavrov , le ministre russe des Affaires étrangères, qui avait eu des mots peu amènes sur le dossier avec sa collègue américaine Condoleezza Rice mercredi, s'est refusé à commenter les propos du Français. En revanche, il estime que les progrès de l'AIEA avec l'Iran sont évidents, de nouvelles sanctions pouvant annuler ces efforts. En juillet, le patron de l'AIEA Mohamed El-Baradei et les Iraniens avaient décidé que Téhéran devait répondre d'ici décembre aux questions des experts en désarmement sur plus de 20 années d'un programme nucléaire resté en grande partie secret. Les techniciens de l'AIEA sont repartis pour Téhéran cette semaine pour questionner les Iraniens. El-Baradei, se défendant de ceux qui dénonçaient ce pacte, les a exhortés à attendre jusqu'à la fin de l'année. Depuis le début du bras de fer ...

Ahmadinejad conteste les sanctions de l'Onu sur le nucléaire... ()

Reuters, Téhéran, 5 mars - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad affirme que les nouvelles sanctions des Nations unies contre Téhéran ne reposent sur aucun fondement juridique valable et affirme que seule l'AIEA peut se mêler du dossier nucléaire iranien, rapportent l'agence de presse officielle Irna et la télévision d'Etat.

Sanctions européennes: l'Iran "trop attirant" pour que la France y renonce (Téhéran)... ()

AFP, Téhéran, 6 octobre - L'Iran a écarté samedi la possibilité d'un retrait des investisseurs français du marché iranien de l'énergie dans le cadre de sanctions européennes face au refus de Téhéran de suspendre son programme nucléaire, estimant que le pays était trop attirant pour y renoncer.

Nucléaire iranien: le Conseil de sécurité devrait voter samedi sur de nouvelles sanctions contre Téhéran... ()

The Associated Press, 29 février - Le vote du Conseil de sécurité sur une nouvelle série de sanctions contre l'Iran pour son refus de suspendre son programme d'enrichissement de l'uranium devrait avoir lieu samedi, ont fait savoir les représentants de la France et de la Grande-Bretagne, qui ont présenté ensemble le projet de résolution.

Nucléaire iranien: les "Six" repoussent la décision sur d'éventuelles nouvelles sanctions... ()

The Associated Press, 28 septembre - Compromis. Les six pays impliqués dans le dossier du nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies plus l'Allemagne) sont convenus vendredi de repousser à novembre les discussions sur une nouvelle résolution qui renforcerait les sanctions contre l'Iran, attendant de voir si Téhéran répond aux questions concernant son programme nucléaire.

Iran: les nouvelles sanctions américaines n'auront "aucun effet" (Jalili)... ()

AFP, Téhéran, 26 octobre - Le nouveau chef du dossier nucléaire iranien, Saïd Jalili, a déclaré vendredi que les nouvelles sanctions américaines contre l'Iran n'auraient aucun effet sur la politique de l'Iran en matière nucléaire, a rapporté l'agence Isna.

Nucléaire : Téhéran exclut tout dialogue avec les grandes puissances... ()

Berne - L'Iran a exclu tout dialogue avec les grandes puissances, à la suite des sanctions adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU. Pour Téhéran, ces sanctions n'auront aucun impact. Tant par la voix de son président Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran que par celle de son ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki à Genève, l'Iran a affirmé que le dossier nucléaire sera désormais exclusivement du ressort de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique). Lors d'une (...) - Actualité

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google