Actualités Economie > Nicolas Beytout, des Echos au Figaro... puis aux Echos















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Nicolas Beytout, des Echos au Figaro... puis aux Echos

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Nicolas Beytout à la tête des Echos, Etienne Mougeotte à celle du Figaro... ()

Le directeur de la rédaction du Figaro, Nicolas Beytout , a annoncé lundi aux salariés qu'il allait quitter ses fonctions pour diriger le pôle médias de LVMH, dont son nouveau fleuron Les Echos, tandis qu' Etienne Mougeotte devrait le remplacer à la tête des rédactions du Figaro.

«Le Figaro» : Mougeotte succède à Beytout... ()

Étienne Mougeotte devient directeur des rédactions. Il succède à Nicolas Beytout qui va diriger le pôle médias de LVMH et présider le groupe Les Échos.

Nicolas Beytout quitte le «Figaro»... ()

Nicolas Beytout, le directeur de la rédaction du Figaro, a annoncé lundi matin aux salariés du quotidien qu'il quittait ses fonctions pour être nommé PDG de DI Group, le pôle médias du groupe LVMH.

Du Figaro aux Echos: Beytout, patron parmi les patrons... ()

Mardi 20 novembre, hôtel Dassault, rond-point des Champs-Elysées. Nicolas Beytout rencontre son patron, Serge Dassault. "Avez-vous aimé le journal que j'ai fait'", demande le démissionnaire. "Non, pas du tout", répond l'actionnaire. L'ex-directeur de la rédaction du Figaro, qui prend ce lundi ses fonctions à la tête du pôle médias de LVMH, a passé ces trois dernières années à faire barrage aux velléités "journalistiques" du propriétaire, Serge Dassault

Les Echos: pas de journal mercredi, défiance de la rédaction envers Beytout... ()

Les Echos ne paraîtront pas mercredi, les journalistes voulant manifester leur défiance envers la direction, après que le directeur de la rédaction Erik Izraelewicz eut annoncé son départ et dénoncé les interventions du Pdg Nicolas Beytout, ce que ce dernier a démenti.

Jeune patron, Beytout regrette déjà son métier de journaliste... ()

Le nouveau directeur général de la filiale médias de LVMH, Nicolas Beytout, n'est pas encore officiellement à la tête des Echos -la vente sera signée lundi- qu'il s'intéresse déjà à la ligne éditoriale du titre. En contradiction totale avec ses propres déclarations, dans une interview au Monde, le 22 novembre: Aux Echos, je ne serai pas le patron de la rédaction. en lire plus

Beytout / Echos : l'ingérence de Sarkozy dénoncée... ()

Selon le SNJ-CGT, c'est le président qui a annoncé vendredi au directeur de la rédaction la nomination de Nicolas Beytout à la tête du quotidien économique.

Mougeotte au Figaro et Beytout à LVMH, remous autour de propos attribués à Sarkozy... ()

Les nominations d'Etienne Mougeotte à la tête des rédactions du Figaro et de Nicolas Beytout à la présidence du pôle médias de LVMH ont été officialisées mardi, alors que des commentaires attribués à Nicolas Sarkozy sur la nomination de ce dernier provoquaient des remous parmi les journalistes et au PS.

Une banque d'affaires pourrait "porter" Les Echos... ()

Un avocat a levé une partie du mystère sur la clause d'exclusivité qui lie Pearson, propriétaire des Echos, à LVMH, qui veut les acheter. Si le groupe de Bernard Arnault parvient à ses fins, la banque d'affaires Calyon serait provisoirement propriétaire des Echos. Afin de satisfaire les autorités de la concurrence et en attendant la vente de La Tribune, selon LVMH.

Le directeur des Echos s'en va, "dégouté"... ()

Ca bouge dans les rédactions! Aujourd'hui c'est Erik Izraelewicz, directeur de la rédaction des Echos, qui quitte son poste. Il raconte à Rue89: J'ai craqué. Je voulais intensément rester, mais j'ai compris qu'on ne voulait pas de moi. Bernard Arnault* ne pouvait pas me virer. Comme il est intelligent, il a adopté une autre stratégie: il a cherché à me dégoûter. Ils [la direction de LVMH, représentée aux Echos par Nicolas Beytout] ont voulu me piéger. Ils y sont parfaitement arrivés. Qui a dit que Bernard Arnault n'était pas une menace pour l'indépendance de la rédaction des Echos' *le propriétaire du journal depuis novembre dernier.

"Les Echos" dénoncent l'intrusion de Sarkozy dans la nomination de Beytout... ()

Nicolas Beytout (Figaro) a annoncé lundi qu'il allait quitter ses fonctions pour diriger le pôle...

Les Echos: la rédaction réitère son soutien à l'offre de Fimalac... ()

Les rédactions du groupe Les Echos (Les Echos, Enjeux-Les Echos, etc), consultées mercredi par leurs directeurs, ont confirmé à 93,75% leur soutien à l'offre de Fimalac, en concurrence avec LVMH pour le rachat du quotidien, ont annoncé les directeurs des rédactions.

Les Echos: nouvelles garanties de LVMH pour l'indépendance et l'emploi... ()

Le groupe britannique Pearson a présenté lundi au comité d'entreprise (CE) des Echos de nouvelles garanties de LVMH sur l'emploi et l'indépendance éditoriale, prévoyant notamment un droit de veto des journalistes sur la nomination du directeur de la rédaction.

Les Echos absents des kiosques... ()

Le quotidien économique ne paraît pas mercredi. Le directeur de la rédaction du quotidien économique, Erik Izraelewicz, a annoncé aux journalistes son départ pour La Tribune et dénoncé les interventions du nouveau président du groupe, Nicolas Beytout.

Conseil de surveillance... ()

Lors de sa première assemblée générale des actionnaires depuis son rachat par LVMH, en décembre 2007, le groupe Les Echos a élu son conseil de surveillance, composé de onze membres. Il comprend trois administrateurs indépendants : André Lévy-Lang, président de ce conseil de surveillance et par ailleurs président de la Fondation du risque ; Nicolas Molfessis, professeur de droit privé à l'université Panthéon-Assas ; Alain Vernholes, chroniqueur à « La Croix » ; et sept représentants de l'actionnaire : Nicolas Bazire, directeur général de Groupe Arnault, vice-président du conseil de surveillance ; Delphine Arnault-Gancia, directeur général adjoint de Christian Dior Couture ; Antoine Arnault, directeur de la communication de Louis Vuitton ; Pierre Godé, directeur général de Groupe Arnault ; Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH ; Bernard Kuhn, directeur juridique de LVMH ; Claude Gros, spécialisé en fusions-acquisitions. Par ailleurs, Henri Gibier, proposé par le conseil de surveillance au poste de directeur de la rédaction, choix que la majorité des journalistes des « Echos » a confirmé hier, en devient membre de droit.

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement