Actualités Tourisme et voyage > CHINE - ENVIRONNEMENT: La Chine va taxer les voitures les plus polluantes















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

CHINE - ENVIRONNEMENT: La Chine va taxer les voitures les plus polluantes

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

La Chine va taxer les voitures les plus polluantes... ()

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et réduire la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

La Chine taxe les voitures polluantes... ()

La Chine a annoncé une augmentation des taxes à la consommation sur les véhicules fortement émetteur de gaz à effet de serre, et du même coup une réduction de la fiscalité sur les petits modèles plus écologiques.

Pollution : l'Ademe renvoie dos à dos voitures et deux-roues... ()

MOTOS, scooters, voitures... Tous les véhicules ne cessent de réduire leurs émissions de polluants. Le problème est qu'ils ne le font ni au même rythme, ni au même ni­veau. Tel est le principal constat de l'Ademe, qui, comme chaque année, publie son palmarès 2006 des véhicules les moins polluants...

Pollution : l'Ademe renvoie dos à dos voitures et deux-roues... ()

MOTOS, scooters, voitures... Tous les véhicules ne cessent de réduire leurs émissions de polluants. Le problème est qu'ils ne le font ni au même rythme, ni au même ni­veau. Tel est le principal constat de l'Ademe, qui, comme chaque année, publie son palmarès 2006 des véhicules les moins polluants...

Ecopastille : les pollueurs taxés dès aujourd'hui... ()

Comme la rumeur le laissait entendre, le Gouvernement annonce ce matin les premières mesures issues du Grenelle de l'environnement, qui sont mise en application dès aujourd'hui. Il est question d'un système de bonus/malus, fondé sur les émissions de CO2 par km des véhicules neufs, qui récompensera l'achat automobile éco-responsable en incitant les acheteurs de véhicules neufs à privilégier les voitures les plus sobres en carbone.

Voitures polluantes: le malus annualisé, pas le bonus... ()

TRANSPORT - Le ministre de l'Ecologie veut modifier le principe pour les véhicules polluants et étendre la mesure à d'autres types de produits de consommation...

Près de 50 % des voitures vendues en 2007 émettent moins de 140 gCO2/km... ()

Ce résultat permet à la France de se maintenir à un niveau moyen d'émissions de 149 gCO2/km pour l'ensemble des voitures vendues et de figurer au 3è rang des pays européens les plus exemplaires.
 L'offre des constructeurs s'est également améliorée avec désormais 207 modèles de voitures (homologuées en 2007) émettant moins de 120 gCO2/km qui sont proposées à la vente, soit une augmentation de 50 % par rapport à 2007. 3 véhicules Diesel passent sous la barre des 100 gCO2/km, tous équipés de filtres à particules.
 Accélérer cette tendance à la baisse des émissions de CO2 des véhicules est un levier fondamental de la lutte contre l'effet de serre et de l'amélioration de la qualité de l'air. Aujourd'hui, les émissions moyennes standard de l'ensemble parc (voitures neuves et d'occasion) sont de 160 gCO2/km, Si les émissions standard du parc étaient de 130 gCO2/km, le gain sur les émissions de gaz à effet de serre serait de l'ordre de 14 MtCO2 , soit une baisse de plus de 20%.
 C'est pourquoi, Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, a lancé le dispositif de bonus/malus, fondé sur les émissions de CO2 par km des véhicules neufs, afin d'encourager les acheteurs de véhicules neufs à privilégier les vo...

La Chine et la France renforcent leur coopération face au changement climatique... ()

La Chine et la France ont signé lundi à Pékin une déclaration commune visant à renforcer leur coopération dans le domaine de l'environnement et du réchauffement climatique, à l'occasion de la visite en Chine du président Nicolas Sarkozy.Selon ce document, le premier du genre signé par la Chine avec un autre pays, les deux pays vont notamment instaurer un mécanisme de consultation une fois par an.Jamais la Chine n'avait pratiqué de cette façon, a insisté le président français après la signature de cette déclaration qui couvre de vastes domaines de coopération et prévoit une collaboration dans le secteur technologique pour économiser et renouveler les énergies.La création de co-entreprises sera encouragée, notamment dans des projets de développement durable.La Chine est devenue l'un des premiers pollueurs de la planète et est en passe de ravir la première place aux Etats-Unis comme principal émetteur de gaz à effet de serre.Le géant asiatique, pointé du doigt en raison de l'effervescence de son économie mais pays en développement, n'est pas soumis à une réduction contraignante de ses émissions de gaz à effet de serre au titre du protocole de Kyoto, contrairement aux pays développés signataires.Régulièrement, Pékin renvoie les pays riches à leurs responsabilités historiques dans la pollution de l'atmosphère.

Pékin réitère son engagement à combattre le réchauffement... ()

La Chine souhaite accroître la coopération avec les pays d'Asie pour combattre le réchauffement climatique et maintenir ses émissions de polluants au niveau de 2005, a déclaré mercredi le Premier ministre Wen Jiabao.Au cours des cinq prochaines années, la Chine est déterminée à réduire la consommation d'énergie de 20% (ndlr: par unité de produit intérieur brut) afin de faire baisser les émissions de carbone, et nous nous efforcerons de maintenir les émissions de carbone au niveau de 2005, a-t-il dit à des journalistes en marge de sommets asiatiques à Singapour.La Chine s'attaque avec sincérité à la question du changement climatique car c'est un problème auquel l'humanité est confrontée, a-t-il ajouté.La Chine, régulièrement cible de critiques en raison de l'effervescence de son économie, doit ravir dès cette année la place du premier pollueur mondial aux Etats-Unis, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).Le géant asiatique n'est pas soumis à une réduction contraignante de ses émissions de gaz à effet de serre au titre de Kyoto, contrairement aux pays développés signataires.Entré en vigueur en 2005, le protocole de Kyoto - qui expire en 2012- prévoit une réduction des gaz à effet de serre, principaux responsables du réchauffement climatique. Mais les Etats-Unis, responsables d'un tiers des émissions, et la Chine, ont refusé de ratifier ce protocole.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google