Actualités Economie > L'Opep réussit à faire frémir le brut















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

L'Opep réussit à faire frémir le brut

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

L'Opep réussit à faire frémir le brut... ()

Les prix du pétrole ont légèrement monté jeudi à l'ouverture du marché new-yorkais alors que l'Opep venait d'annoncer sa décision d'abaisser une nouvelle fois prochainement sa production de 500 000 barils par jour. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a avancé de 83 cents à 62,20 dollars en début d'après-midi.

Les prix du pétrole autour des 93 dollars... ()

Les prix du pétrole continuaient de baisser vendredi à l'ouverture du marché new yorkais, toujours plombés par les inquiétudes entourant un ralentissement économique, malgré un regain de tensions géopolitiques. Vers 14H15 GMT sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février baissait de 80 cents à 92,91 dollars.

Le baril sous les 48 dollars à New York... ()

Les cours du pétrole brut sont repassés sous les 48 dollars le baril lundi matin à New York, suite à des déclarations du président de l'Opep et des liquidations spéculatives. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison rapprochée en juin cédait 77 cents à 47,90 dollars à 15h10 GMT, après avoir glissé jusqu'à 47,60 dollars.

Les prix du pétrole chutent de plus de trois dollars à New York... ()

Les prix du pétrole ont chuté de plus de trois dollars mardi à New York, sous l'effet de spéculations sur une nouvelle hausse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en janvier a perdu 3,28 dollars à 94,42 dollars. Sur l'Intercontinental Exchange de Londres, le baril de... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

En route vers les 90 dollars !... ()

Les cours du pétrole ont atteint des sommets jeudi, aussi bien à New York qu'à Londres. A la clôture, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le prix d'un baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre prenait 2,23 dollars à 88,63 dollars par rapport à la veille.

L'OPEP pourrait tenir une réunion extraordinaire en février au Koweït... ()

Après avoir connu une légère hausse depuis le début de l'année en cours, les prix du pétrole se sont repliés hier à l'ouverture à New York. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en février s'échangeait à 46,08 dollars, en baisse de 26 cents par rapport à son cours de clôture de vendredi dernier. Ainsi, l'optimisme affiché sur les marchés pour un véritable décollage n'a pas duré longtemps.

Le marché du pétrole se relâche après avoir touché les 135 dollars le baril... ()

Le marché du pétrole brut a fléchi jeudi à New York, reprenant son souffle après une course folle qui l'a mené jusqu'au niveau jamais vu de 135 dollars le baril. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en juillet a bouclé la séance à 130,81 dollars, perdant 2,36 dollars par rapport à son record de clôture de mercredi (133,17 dollars). Cela... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Nouveau record historique du pétrole à New York... ()

Les prix du pétrole sont montés jusqu'à 80,36 dollars vendredi à New York, un nouveau record historique en séance. Vers 19h40 heure belge, le baril de light sweet crude pour livraison en octobre repartait toutefois à la baisse, revenant à 79,99 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Le baril de brut avait franchi mercredi le seuil des 80 dollars pour la première fois depuis le début de sa cotation à New York. Jeudi, il était monté jusqu'à 80,20 dollars en séance. La reprise du marché boursier malgré les chiffres des ventes au détail ramène la confiance, a expliqué Phil Flynn, analyste d'Alaron Trading.

Le baril de pétrole dépasse les 80 dollars à Londres pour la première fois... ()

Le baril de pétrole Brent a dépassé jeudi pour la première fois le seuil des 80 dollars, atteignant un nouveau record historique à 80,20 dollars, alors que le marché craint l'arrivée d'une nouvelle tempête tropicale dans la zone de production du Golfe du Mexique.Vers 18H45 GMT, sur l'Intercontinental Exchange de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre prenait 2,68 dollars à 80,11 dollars, peu après être monté à 80,20 dollars, un record historique.Son précédent record datait du 20 septembre, à 79,94 dollars.Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en novembre a terminé la séance en hausse de 2,58 dollars à 82,88 dollars.A New York, le record historique du brut en séance est de 84,10 dollars.Le Golfe du Mexique est l'une des principales régions productrices de pétrole des Etats-Unis et du Mexique et les investisseurs craignent que le passage d'une tempête n'endommage les infrastructures pétrolières.

Le pétrole touche les 117 dollars le baril pour la 1ère fois à NY... ()

Le prix du baril de pétrole a touché pour la première fois le seuil des 117 dollars vendredi à New York, à la suite de nouvelles perturbations de la production au Nigeria, premier producteur africain d'or noir. Le baril de light sweet crude est monté à 117,00 dollars vers 18H50 GMT sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), avant de se replier par la suite à 116,81 dollars. Le pétrole Brent... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Le pétrole reprend sa baisse... ()

Les prix du pétrole sont repartis à la baisse mardi à New York, les investisseurs s'interrogeant sur l'effet réel d'une baisse de la production, promise par certains membres de l'Opep, sur un marché focalisé sur le ralentissement de la demande. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en novembre, dont c'était le dernier jour de cotation, a fini... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

Record: Le baril à 135 dollars... ()

Le baril de Brent a atteint jeudi matin 135,14 dollars à Londres, un nouveau record absolu, dépassant le prix du "light sweet crude" new-yorkais, dopé par les craintes sur l'offre, la passivité de l'Opep, une fonte des stocks américains et une vague d'achats spéculatifs. Le baril de Brent dépasse à présent d'une courte tête le "light sweet crude", qui a culminé jeudi à 135,09 dollars.

Le pétrole s'envole à 70 dollars à New York... ()

Les prix du pétrole se sont envolés mardi à New York, portés par la volonté de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'appliquer la baisse de production annoncée en octobre et une chute du dollar, sur fond de vote des Américains pour élire leur président.Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en décembre a fini à 70,53 dollars, en hausse de 6,62 dollars par rapport à la clôture de lundi. Il a repris 10,36% sur une seule séance.Après avoir chuté de près de quatre dollars lundi, les cours sont repartis à la hausse, soutenus par l'annonce que les Emirats Arabes Unis avaient réduit leur production de 200.000 barils par jour, a expliqué Mike Fitzpatrick, de MF Global.De son côté, l'Algérie a réduit sa production de brut de 71.000 barils par jour (b/j), se conformant à la récente décision de l'Opep de réduire de 1,5 million b/j au total sa production.Le cartel avait décidé de réduire sa production de brut à partir du 1er novembre pour tenter d'enrayer la chute des prix du pétrole qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juilletArticle original publié sur RTL info.be | Si vous lisez cet article dans son intégralité sur un autre site que RTLinfo.be c'est qu'il a été reproduit illégalement et sans autorisation. Merci de le signaler à la rédaction en cliquant ici | © RTL Digital - 2008

Le pétrole franchit les 58 dollars pour la 1ère fois... ()

Le pétrole de référence américain a franchi lundi la barre des 58 dollars le baril pour la première fois de son histoire à New York, en raison d'une demande vive et de craintes d'une pénurie d'essence cet été. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en mai a atteint 58,18 dollars lors des échanges électroniques.

Le pétrole rebondit, le marché anticipe une réduction de production... ()

Les prix du pétrole ont rebondi jeudi à New York, les investisseurs anticipant une réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, après plusieurs déclarations des membres du cartel en ce sens. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en décembre a fini à 67,84 dollars, en hausse de 1,09 dollar par rapport à la... [[ Pour consulter la suite de l'article et accéder aux compléments d'info en vidéo et aux infographies, cliquez sur le titre ]]

 Autres actualités


Formation au referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement Google