Actualités Internet > Bruxelles dénonce l'interventionnisme américain au sein de l'Icann















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Bruxelles dénonce l'interventionnisme américain au sein de l'Icann

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Bruxelles dénonce l'interventionnisme américain au sein de l'Icann... ()

La Commission européenne juge sévèrement la décision de l’Icann, le gestionnaire des noms de domaine internet, de ne pas créer une extension .xxx réservée aux contenus pornographiques.

L’ICANN place de nouveau un Américain à sa tête... ()

L'ICANN a un nouveau dirigeant, Rod Beckström, l'ex directeur du Centre national pour la cybersécurité, une agence gouvernementale américaine. Il remplace Paul Twomey, le premier PDG de l'ICANN non-américain.

Bruxelles met la pression sur l'ICANN... ()

Alors que la prochaine réunion à Sydney (Australie) de l'ICANN se profile dans les semaines à venir, Bruxelles vient de rendre public un document qui demande à nouveau un partage de la gouvernance d'Internet.

Coup de froid entre Moscou et Washington... ()

Vladimir Poutine a dénoncé l'unilatéralisme et l'interventionnisme militaire américain, qui provoque, selon lui, une nouvelle course aux armements.

L'Icann publie les conditions d'obtention d'une nouvelle extension : 147.000 euros !... ()

L'Icann, l'organisme américain qui gère les noms de domaines de l'Internet, a publié les conditions de création d'une nouvelle extension. Il faudra débourser 147.000 euros, dans un premier temps...

Le nouveau patron de l'ICANN est Américain... ()

Alors que la question de la gouvernance d'Internet est un débat majeur pour l'avenir du Réseau des réseaux, l'ICANN a désormais un nouveau patron et il est Américain. Cette nomination révèle à nouveau l'intention des USA de garder le contrôle sur Internet, pour des raisons à la fois politiques et économiques. [Lire la suite]

L'ICANN freinée par le gouvernement américain... ()

L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisation chargée de superviser la gestion des suffixes Internet, a décidé de libéraliser les TLD (Top Level Domain) des noms de domaine [...] Lire la suite sur : Clubic.com Url de l’article : L’ICANN freinée par le gouvernement américain.

L'ICANN quittera-t-elle un jour le giron américain ?... ()

Les prochains débats sur la gouvernance d'Internet risquent d'être animés. En effet, avec la fin prochaine du contrat de l'ICANN la liant au gouvernement américain, c'est une occasion sans doute unique de redistribuer les cartes de la gouvernance du web et de permettre à d'autres nations de mettre la main plus fermement sur un levier hautement stratégique. [Lire la suite]

L'Icann n?est plus uniquement sous contrôle américain... ()

L'Icann n?est désormais plus sous le seul contrôle du Département du Commerce américain, suite à un accord signé hier. Cette nouvelle a été vivement appréciée de par le monde, particulièrement en Europe.

L'ICANN décrète une taxe de l'Internet... ()

L’ICANN, l’organisme américain qui attribue les noms de domaine, les fameux .com, .net ou .org, rend public son plan d’action. Préparant l’arrivée de nouvelles extensions, et afin de couvrir ses frais de fonctionnement, ...

L'ICANN se dégage (un peu) de l'influence américaine... ()

Désormais, l'ICANN sera un peu plus indépendante. Depuis onze ans, l'autorité chargée de réguler Internet était sous domination américaine. Or, au regard de ses attributions et de la portée de ces décisions, de nombreuses voix réclamaient une réforme de l'organisation. À l'occasion de la fin du contrat liant l'ICANN avec le Département du Commerce des États-Unis, le gouvernement américain a donc enfin lâché du lest, ouvrant l'instance à une meilleure gouvernance. [Lire la suite]

L’Union européenne appelle à la « privatisation complète » de l’ICANN... ()

Le 1er octobre prochain, l'accord liant l'ICANN au ministère américain du commerce prendra fin. Viviane Reding, commissaire européen, réclame que soit instauré un G12 pour la gouvernance de l'Internet, garant de l'indépendance de cette institution.

ICANN dit non aux « .xxx » ()

ICANN vient de retourner sa veste et voter à 9 voix contre 5 le rejet du projet de domaine .xxx. Pour rappel, c’est l’ICANN elle-même...

L'appel de Viviane à Barack... ()

Bruxelles presse Barack Obama de transférer la gouvernance d'Internet à un organisme multilatéral Dans un message vidéo posté lundi dernier, Viviane Reding, Commissaire européenne à la société de l'information, demande au président américain Barack Obama de revoir la gouvernance de l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Cette société de droit privé californien sous tutelle du Département américain du commerce gère l'ensemble des domaines de haut niveau et le répertoire principal d'Internet dans le monde. L'accord qui lie l'Icann et le gouvernement américain arrive à échéance le 30 septembre prochain. C'est l'occasion, selon Viviane Reding, pour revenir sur l'extrême proximité entre les Etats-Unis et le régulateur du Web. La Commissaire souhaite désormais que l'Icann devienne totalement privé et soit placé sous l'égide d'un « G-12 pour la gouvernance d'Internet. » Ce groupement compterait deux représentants pour l'Amérique du Nord, autant pour l'Europe et pour l'Afrique, et trois pour la région Asie/Océanie. Viviane Reding voudrait également que le président de l'Icann siège sans droit de vote et que les organismes internationaux compétents disposent d'un statut d'observateur. France Matin, toute l'information francophone en continu, autrement, différemment peut être intégré au sein de votre Intranet - contactez nous au 0820 821 453

L'ICANN et son statut remis en question... ()

Le renouvellement du statut de l’ICANN, l’organisme américain qui gère les noms de domaines, pourrait prévoir la mise sur pied de commissions de surveillance comprenant des représentants de différents pays, rapporte l’hebdomadaire The economist. Jusqu’à présent, le gouvernement américain a toujours eu le contrôle exclusif sur l’organisme, dont les devisons s’appliquent a l’échelle mondiale. [...]

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement