Actualités Economie > Microsoft devra dévoiler ses secrets















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Microsoft devra dévoiler ses secrets

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Microsoft devra dévoiler ses secrets... ()

Microsoft, condamné par la Commission européenne pour abus de position dominante, va devoir révéler, pour presque rien, à ses concurrents des informations techniques jugées sensibles sur son système d'exploitation Windows. Microsoft veut que les fabricants de serveurs lui versent 5,95% de leur chiffre d'affaires

Microsoft finit par plier devant la Commission européenne... ()

Trois ans et demi après avoir condamné Microsoft pour abus de position dominante, Bruxelles a enfin obtenu lundi du géant américain du logiciel qu'il partage mieux les informations techniques concernant son système d'exploitation vedette Windows avec ses concurrents.

Abus de position dominante: Microsoft s'est plié aux exigences de l'UE... ()

Trois ans et demi après avoir condamné Microsoft pour abus de position dominante, Bruxelles a enfin obtenu lundi du géant américain du logiciel qu'il partage mieux les informations techniques concernant son système d'exploitation vedette Windows avec ses concurrents.

Microsoft : abus de position dominante examiné par la Commission européenne... ()

Déjà condamné en 2004 par Bruxelles pour abus de position dominante à payer 1,6 milliard d'euros, Microsoft se voit encore mis sur le devant de la scène. En effet, la Commission européenne vient d'examiner la plainte déposée en décembre 2007 par Opera software et a annoncé avoir envoyé le 15 janvier à l'éditeur de Redmond une « communication de griefs » concernant le lien entre Internet Explorer et Windows. Pour la commission, la vente liée du navigateur web avec le système d'exploitation dominant Windows pour PC (...)

L'UE voudrait imposer à Microsoft de proposer des navigateurs concurrents... ()

La Commission européenne, qui accuse Microsoft d'abus de position dominante, envisage d'exiger du géant des logiciels qu'il installe des navigateurs internet concurrents du sien dans son système d'exploitation Windows, affirme vendredi le Wall Street Journal.

Microsoft à nouveau dans le collimateur de l'Europe... ()

La Commission européenne a annoncé lundi l'ouverture de 2 nouvelles enquêtes antitrust envers le géant informatique Microsoft, soupçonné d'abus de position dominante.La première enquête vise les restrictions à l'interopérabilité avec d'autres systèmes d'exploitation concurrents, tandis que la seconde fait suite à la plainte d'Opera Software qui reproche à Microsoft d'équiper automatiquement ses ordinateurs du navigateur Internet Explorer. La Commission est coutumière d'actions envers Microsoft. En 2004, celle-ci avait condamné la société co-fondée par Bill Gates à verser 497 millions d'euros pour abus de position dominante, sanction qui a été confirmée le 17 septembre par la Cour européenne de justice.

Abus de position dominante : Microsoft échappe à l'amende... ()

La Commission européenne renonce à poursuivre Microsoft accusé de « vente liée » du navigateur web Internet Explorer à celle du système d'exploitation Windows pour PC

Windows XP version N... ()

Le 15 juin prochain, Microsoft sortira une nouvelle version de son système d'exploitation. Nommée version N, la seule et unique différence sera l'absence de Windows Media Player. Avec Windows XP Home Edition N, et Windows XP Professional N, Microsoft se met en conformité avec le verdict de la commission européenne. Cette dernière reprochait à Microsoft une situation d'abus de position dominante en imposant à l'utilisateur de Windows XP la présence de Windows Media Player. Elle avait (...)

Condamné, Microsoft accepte l'interopérabilité... sauf pour le logiciel libre... ()

Nous avons tous entendu parler de la procédure ouverte par la Commission européenne à l'encontre de Microsoft, pour abus de position dominante et ses pratiques commerciales jugées anti-concurrentielles. Microsoft était condamné à communiquer sur ses protocoles et autres API afin de permettre une meilleure comptabilité entre Windows et des produits non-Microsoft. Jusqu'à aujourd'hui, ils ont constamment renâclé, et ce n'est que devant la menace d'une nouvelle peine que Microsoft a enfin obtempéré. Et c'est là que les choses deviennent intéressantes. Le géant américain a certes consenti à ce que des informations «confidentielles» soient «proposés à un prix raisonnable de manière à que cela permette à tous les éditeurs de les exploiter». Mais hors de question que le logiciel libre en profite ! L'éditeur est prêt à laisser la possibilité de développer des logiciels qui utilisent ces informations, mais interdit la libre diffusion du code source de ces logiciels. Microsoft chercherait-il une nouvelle fois à faire croire que fournir les informations nécessaires à l'interopérabilité implique de révéler du code source ?

Microsoft vs UE : l'abus de position dominante confirmé... ()

Dans l'affaire opposant Microsoft à la Commission des Communautés Européennes, le Tribunal de première instance vient de confirmer pour l'essentiel, la décision de la commission concernant l'abus de position dominante de Microsoft.

Microsoft et l'Union Européenne : le retour... ()

Après Windows, la Commission Européenne s'attaque maintenant à Office et l'intégration d'Internet Explorer. Microsoft et l'Union Européenne : épisode 1 Après de longues années de rebondissement entre l'Union Européenne et Microsoft au sujet de la décision condamnant la firme de Redmond pour abus de position dominante, nous avions eu droit à l'épilogue en octobre 2007 (cf. « Microsoft et l'UE : épilogue »). Microsoft se pliait enfin à toutes les

Microsoft et l'Union Européenne : le retour... ()

Après Windows, la Commission Européenne s'attaque maintenant à Office et l'intégration d'Internet Explorer. Microsoft et l'Union Européenne : épisode 1 Après de longues années de rebondissement entre l'Union Européenne et Microsoft au sujet de la décision condamnant la firme de Redmond pour abus de position dominante, nous avions eu droit à l'épilogue en octobre 2007 (cf. « Microsoft et l'UE : épilogue »). Microsoft se pliait enfin à toutes les

Microsoft face aux juges de Luxembourg... ()

Les juges de Luxembourg décideront lundi si Microsoft est coupable d'abus de position dominante, comme l'en accuse la Commission européenne, une décision qui pourrait contraindre le géant américain à modifier ses pratiques commerciales si lucratives. Le 24 mars 2004, le commissaire à la Concurrence de l'époque, l'Italien Mario Monti, avait condamné l'éditeur de logiciels à l'amende record d'un demi-milliard d'euros, la plus forte jamais imposée par Bruxelles à une entreprise. D'une part, elle l'avait contrainte à cesser les ventes liées: en effet, Microsoft vendait automatiquement, entre autres, son logiciel Media Player avec son système d'exploitation Windows. La Commission estimait qu'en agissant ainsi, le groupe évinçait du marché tous ses concurrents en matière de logiciels audio-vidéo. D'autre part, Mario Monti avait obligé l'entreprise à fournir une meilleure documentation technique à ses concurrents. S'il peut abuser de ce monopole pour exclure ses concurrents sur d'autres marchés, l'offre aux consommateurs et l'innovation en souffriront, jugeait-il alors. Pour Jonathan Todd, porte-parole du commissariat européen en charge du marché intérieur, l'histoire a démontré que la Commission avait raison: alors qu'en 1998, Microsoft détenait une part de marché de 40% sur le marché des systèmes d'exploitation pour serveurs pour gro...

Microsoft contredit la Commission Européenne... ()

Dans la bataille juridique qui oppose Microsoft à la Commission Européenne, on apprend que la firme de Redmond a vendu la première licence conçue en réponse au jugement condamnant la firme de Redmond pour abus de position dominante. Microsoft devait mettre à disposition une série de technologie facilitant l interopérabilité de logiciels dédiés au réseau avec Windows. Microsoft a donc mis au point une licence englobant plusieurs technologies compo

Opera dépose une nouvelle plainte antitrust contre Microsoft... ()

Alors que Microsoft semblait en avoir fini avec les poursuites pour abus de position dominante de la Commission Européenne, Opera Software ASA, la société norvégienne éditrice du navigateur éponyme vient de déposer une nouvelle plainte contre le créateur de Windows. Le sujet ? Abus de position dominante bien sûr. Double faute Opera accuse Microsoft de ne pas laisser les consommateurs de leur navigateur, en leur fournissant obligatoirement Interne

 Autres actualités


Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement