Actualités Sciences > La pilule contraceptive diminue le risque de cancer pendant les 8 premières années















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

La pilule contraceptive diminue le risque de cancer pendant les 8 premières années

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

La pilule contraceptive diminue le risque de cancer pendant les 8 premières années... ()

14/09/2007 - Les chercheurs ont montré que le risque de cancer fut de 12 % plus faible chez les femmes ayant pris la pilule pendant 8 ans. Le risque réduit le cancer du côlon, du rectum, de l'endomètre (corps de l'utérus) et des ovaires de manière statistiquement significative

La pilule contraceptive diminue le risque de cancer pendant les 8 premières années... ()

14/09/2007 - Les chercheurs ont montré que le risque de cancer fut de 12 % plus faible chez les femmes ayant pris la pilule pendant 8 ans. Le risque réduit le cancer du côlon, du rectum, de l'endomètre (corps de l'utérus) et des ovaires de manière statistiquement significative

La pilule fait des miracles... ()

Selon une étude publiée par The Lancet, la pilule contraceptive a permis de prévenir 100.000 morts par cancer des ovaires et 200.000 cas dans le monde depuis qu'elle existe. L'étude ne cache pas que si la pilule a un effet « protecteur » vis-à-vis du cancer des ovaires, elle accroît le risque de cancer du sein et du col de l'utérus, et elle a d'importantes contre-indications. Mais peu importe, l'étude porte sur le cancer de l'ovaire, et il faut un « plus large accès » à ce « puissant agent préventif du cancer ». Car un recours généralisé à la pilule réduirait les cas de cancer de l'ovule de 12 à 8 pour mille en 75 ans dans les pays riches, et la mortalité de 7 à 5 pour mille. L'étude omet de dire qu'un vrai recours généralisé à la pilule aboutirait à coup sûr à la fin de tout cancer : par extinction de l'espèce humaine.

L'obésité est, comme le tabac, un facteur de risque de cancer... ()

L'obésité est, tout comme le tabac, un facteur de risque numéro un de cancer aux Etats-Unis. Une analyse de plusieurs milliers d'études montre en effet qu'une prise de poids, même limitée, augmente le risque de souffrir de six types de cancer, peut-on lire lundi dans La Lettre du Médecin.L'analyse de plus de 7.000 études publiées dans les domaines de la diététique et de la nutrition, menée par l'American Institute for Cancer Research et The World Cancer Research Fund International, montre qu'une prise de poids augmente le risque de cancers du colon, du rein et du pancréas, ainsi que celui de l'adénocarcinome oesophagien (un type de cancer de l'oesophage, ndlr) et de l'endomètre, ainsi que du cancer du sein chez les femmes après la ménopause.

La contraception accroît le risque de cancer... ()

C'est une étude du Lancet qui démontre que les contraceptions orales accroissent le risque de cancer du col de l'utérus. Les femmes ayant pris une contraception orale pendant 5 ans ont deux fois plus de risques de développer un cancer...

Un IMC élevé augmente significativement le risque du cancer de l'endomètre avant 45 ans... ()

Le cancer de l'endomètre affecte plus souvent les femmes ménopausées et il est rare avant 45 ans. Cependant, les tendances actuelles montrent une diminution des taux du cancer de l'endomètre après 50 ans et une augmentation...

Cancer de l'endomètre (corps de l'utérus) (2)... ()

Dans nos pays industrialisés, le cancer de l'endomètre est le cancer gynécologique le plus [...] Voir la suite de l'article sur Actualité blog

Les anovulants diminuent le risque de cancer des ovaires... ()

Une récente étude en vient à la conclusion que les femmes qui prennent des contraceptifs oraux diminuent leur risque de développer un cancer des ovaires et que cet effet protecteur durerait des dizaines d'années après qu'elles aient arrêté des les prendre.

Cancer du sein : une alimentation moins riche en graisses réduit le risque de récidive... ()

Réduire les apports alimentaires en graisses diminue le risque de récidive de cancer du sein chez les femmes qui ont été traitées par un cancer du sein peu avancé, selon un essai clinique relaté dans le « Journal of the National Cancer Institute ».

Le THS en continu au long cours est associé à une réduction du risque de cancer de l'endomètre... ()

Des publications déjà anciennes avaient montré l'absence de majoration à moyen terme du risque de cancer de l'endomètre chez les utilisatrices du traitement hormonal substitutif (THS) dit combiné séquentiel (associant au moins...

Obésité : risque accru confirmé de cancer des ovaires... ()

Une nouvelle étude épidémiologique a trouvé que les femmes obèses (et n'ayant jamais utilisé de thérapie hormonale) ont bien un risque accru de développer un cancer des ovaires par rapport aux femmes de poids normal. ...

Le calcium et la vitamine D pourraient réduire le risque de cancer chez les femmes... ()

19/06/2007 - Les chercheurs ont montré que le risque de développer un cancer était de 60 % plus faible chez celles qui avaient pris le calcium et la vitamine D et de 47 % plus faible chez celles ayant pris seulement le calcium en comparaison avec le groupe placebo

Le bon âge pour des prélèvements d'endomètre avant la ménopause... ()

Le risque de cancer de l'endomètre augmente avec l'âge : 75 à 80 % des cas sont diagnostiqués chez des femmes ménopausées et environ 20 % chez des femmes âgées de 40-50 ans. En revanche, la prévalence du cancer de l'endomètre...

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google