Actualités Sciences > Femmes: sommeil et exercice réduisent les risques de cancer















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Femmes: sommeil et exercice réduisent les risques de cancer

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Femmes: sommeil et exercice réduisent les risques de cancer... ()

Pratiquer régulièrement une activité physique peut réduire de manière significative les risques de cancer chez la femme, mais rogner sur son sommeil pourrait anéantir les bienfaits du sport, selon une étude publiée lundi aux États-Unis.

Une baisse trop forte du cholestérol augmente les risques de cancer... ()

Réduire le taux de «mauvais cholestérol» (LDL), est un des meilleurs remèdes contre les maladies cardiovasculaires, mais le ramener à un niveau trop bas augmente les risques de cancer, selon une étude publiée mardi aux États-Unis.

Le café peut réduire les risques de cancer du col de l'utérus... ()

Les femmes qui boivent beaucoup de café pourraient avoir moins de risques de développer un cancer du col de l'utérus, selon une étude japonaise publiée lundi.

L'activité physique réduit les risques de cancer du sein et du colon... ()

*L'activité physique réduit les risques de cancer du sein et du colon * Sport et activité physique réduisent les risques de faire un cancer du sein ou du colon, ont souligné les spécialistes lors du congrès Eurocancer qui se tient à Paris jusqu'à vendredi. L'intérêt pour l'activité physique comme moyen de prévention du cancer est croissant, à mesure que les arguments en faveur de son effet protecteur s'accumulent, selon le Dr Christine Friedenreich du Centre international anticancéreux (CIRC/IARC), basé à Lyon. Plus de 180 études épidémiologiques se sont penchées sur l'association entre exercice physique et cancer. Les résultats sont convaincants pour le cancer du colon et du sein, probable pour le cancer de la prostate et possibles pour les cancers du poumon et de l'endomètre (muqueuse recouvrant l'intérieur de l'utérus), selon cette spécialiste. Les réductions du risque sont considérables atteignant 40 à 50 % pour le cancer du colon (selon les études) et de 30% à 40% pour le cancer du sein, a-t-elle ajouté. Marcher un peu est bien, mais une activité physique plus soutenue (marche rapide, danse, gymnastique, jardinage, tennis...), donne de meilleurs résultats. Toutefois, les explications n'en sont encore qu'au stade des hy...

Un sommeil perturbé augmente les risques de diabète... ()

Trois nuits de sommeil perturbé peuvent à elles seules réduire considérablement la capacité du corps humain à assimiler le glucose et augmenter les risques de diabète, selon une étude rendue publique lundi.

L'aspirine peut réduire de 20% les risques de cancer du sein... ()

Certains anti-inflammatoires comme l'aspirine peuvent réduire jusqu'à 20% le risque de cancer du sein, selon une étude publiée vendredi en Grande-Bretagne.

Perdre 4 kg entre 30 et 50 ans diminue les risques de cancer du sein de 40% !... ()

Les femmes qui surveillent leur poids, consomment peu d'alcool et font beaucoup d'activités physiques, peuvent réduire le risque de développer un cancer du sein de 40%, ce qui permettrait de sauver des milliers de vies chaque année, écrit le journal britannique Sunday Telegraph.Selon le professeur Tony Howell, spécialiste du cancer à l'université de Manchester, la perte de poids est l'arme la plus importante dans la lutte contre le cancer du sein, de même qu'un régime alimentaire faisant la part belle à une nourriture riche en huile et aux produits laitiers maigres.Selon les recherches du scientifique britannique, les femmes qui maigrissent d'au moins quatre kilogrammes entre leur 30e et leur 50e année diminuent d'au minimum 40% les risques d'avoir un cancer du sein, et ce par rapport à une femme moyenne qui a généralement tendance à grossir au cours de cette tranche d'âge. Une femme âgée de plus de 50 ans perdant le même nombre de kilos diminue quant à elle les risques de cancer du sein de 25%.Les poissons riches en huile, comme le maquereau, les fruits comme l'avocat et les produits laitiers maigres jouent un rôle important dans un tel régime. Des études indépendantes montrent également que les femmes qui font beaucoup d'activités physiques réduisent de 10% les risques de maladie, tandis qu'une diminution de la consommation d'alcool permet de réduire le facteur de risque de 10 à 30%.

-60% - deux verres de vin rouge par jour réduisent les risques de cancer du poumon... ()

Tabagisme? Risque de cancer du poumon ? Il se pourrait bien que des scientifiques américains aient trouvé la solution. Politiquement correcteA en croire les résultats d'une étude publiée dans la très sérieuse revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, chaque verre de vin rouge consommé par mois réduirait le risque de cancer du poumon de 2%. voilà qui devrait plaire à certains...Bonne nouvelle, la diminution du risque la plus importante (60%) serait parmi les fumeurs buvant un ou deux verres de vin rouge par jour, selon cette étude sur la santé des hommes en Californie, effectuée sur près de 90 000 hommes, dont  210 étaient atteints du cancer. Le composé miracle : un antioxy ...

L'alcool augmente les risques de cancer intestinal... ()

Consommer du vin ou de la bière tous les jours, même en petite quantité, accroît les risques de cancer intestinal, selon une étude publiée mardi en Grande-Bretagne.Boire deux grands verres de vin ou deux pintes de bière par jour (soit quatre unités d'alcool) accroît les risques de développer cette maladie d'environ 25%, selon cette étude parue dans l'International Journal of Cancer. Un verre de vin ou une pinte de bière augmentent le risque de 10 %. Les recherches montrent très clairement que plus on boit d'alcool, plus on augmente le risque de cancer intestinal, explique le professeur Tim Key, de l'institut Cancer Research UK, dans les colonnes du Daily Telegraph.L'étude a été menée auprès de 478.000 personnes suivies dans dix pays européens sur six ans, dont 1.800 ont développé un cancer intestinal.

Cancer de la vulve chez les femmes jeunes : plusieurs facteurs de risques sont modifiables... ()

Le cancer de la vulve est considéré comme un cancer rare chez la femme. Toutefois, l'Institut National du Cancer aux USA a identifié récemment le cancer de la vulve comme un des 12 cancers présentant une augmentation d'incidence,...

Du café pour réduire les risques de développer un cancer du col de l'utérus... ()

Une récente étude japonaise réalisée sur 54.000 femmes âgées de 40 à 69 ans montre que celles qui boivent beaucoup de café auraient moins de risques de développer un cancer du col de d’utérus, indique le quotidien Mainichi Daily News. Cette grande enquête commandée par le ministère de la Santé japonais, qui s'est étalée sur une durée de quinze ans dans neuf préfectures, indique que sur les 54.000 femmes suivies au cours de cette période, 117 ont développé un cancer du col de l'utérus (ou cancer cervical). En étudiant les résultats de plus près, les chercheurs japonais ont constaté que les femmes qui boivent de une à deux tasses de café par jour réduisent de 40% les risques de développer ce type de cancer par rapport à celles qui prennent du café deux jours ou moins par semaine. Ils ont aussi remarqué que celles qui consomment plus de trois tasses par jour réduisent les risques de 60%. Selon l'un des scientifiques en charge de cette étude, la consommation de café entraînerait une baisse du taux d'insuline, ce qui pourrait réduire les risques de développer un cancer du col de l'utérus. En revanche, les chercheurs n'ont trouvé aucun lien entre la consommation de thé vert et ce type de cancer. Rappelons que ce cancer est le 2ème cancer le plus fréquent dans le monde chez la femme. En France, chaque année, 3.400 nouveaux cas sont recensés et 1.000 femmes e...

Le thé vert pourrait limiter le risque de cancer du poumon lié au tabac... ()

Boire du thé vert pourrait réduire les risques de contracter un cancer du poumon en fumant. C'est ce que révèlent les résultats d'une étude menée (...)

La consommation régulière de boissons sucrées augmente les risques de cancer du pancréas... ()

Les personnes qui consomment au moins deux boissons sucrées par semaine auraient plus de chances de développer un cancer du pancréas, selon une étude dirigée par le Docteur Pereira de l'University of Minnesota, publiée lundi 8 février dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention de l'Association américaine de la lutte contre le cancer. Une consommation régulière de boissons sucrées accentuerait donc les risques de cancer du pancréas. [...Lire la suite]

Santé > Prendre le cancer du sein de vitesse... ()

Environ 10% des femmes françaises seront un jour confrontées au cancer du sein. On sait assez mal ce qui provoque ce cancer, mais un dépistage précoce permet en revanche de réduire considérablement les risques de mortalité.

Manger du poisson contre le cancer de l'intestin... ()

Manger du poisson de manière hebdomadaire diminuerait de 4 pc les risques de contracter un cancer du gros intestin. En manger trois fois par semaine les diminuerait de 12 pc, car les risques diminuent de 4 pc par consommation de poisson, selon une étude de l'université néerlandaise de Wageningen publiée dans l'American Journal of Epidemiology. Ils basent leurs conclusions sur l'analyse de quatorze études existantes. Nous savons depuis longtemps que la consommation de poisson réduit les risques de cancer du gros intestin, a déclaré la chercheuse Anouk Geelen. Nous ne savons pas précisément pourquoi. C'est peut-être dû aux acides gras présents dans les poissons gras, les fameux Omega-3. Si c'est le cas, le saumon et le maquereau protègent bien contre le cancer, mais pas le cabillaud.

 Autres actualités


Formation referencement Google
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement Google