Actualités Industrie > Salarié en détention : que devient son contrat de travail ?















Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Salarié en détention : que devient son contrat de travail ?

 Liens sponsorisés

 Actualités

Voici une compilation des sources d'information sur ce sujet :

Droit du travail : la rémunération contractuelle ne peut être modifiée sans l'accord du salarié... ()

Dans un arrêt en date du 1er décembre 2009, la Cour de cassation vient de rappeler que la rémunération contractuelle du salarié constitue un élément du contrat de travail qui ne peut être modifié sans son accord. Il en résulte qu'en présence d'un transfert de contrat entre plusieurs employeurs, la rémunération contractuelle initialement prévue demeure, en l'absence d'accord du salarié pour sa modification. Cour de cassation, Chambre sociale, 1 décembre 2009, N° de (...) - Jurisprudence

L'astreinte et la modification du contrat de travail.... ()

Dans un arrêt en date du 22 octobre 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d'affirmer que la mise en place d'un régime d'astreintes non prévu par l'accord collectif ou le contrat de travail constitue une modification du contrat de travail. En conséquence, au cas d'espèce, le licenciement d'un salarié ne pouvait intervenir alors que, justement, la lettre de licenciement visait le refus du salarié d'exécuter une astreinte et que ce salarié avait adressé de (...) - Actualité Juridique / Droit du travail, Astreinte, Modification du contrat de travail

Licenciement pour inaptitude : étendue de l'obligation de reclassement... ()

Dans un arrêt en date du 9 décembre 2009, la Cour de cassation vient d'affirmer que si le salarié est déclaré, à l'issue des périodes de suspension du contrat de travail consécutives à une maladie ou un accident, par le médecin du travail inapte à reprendre l'emploi qu'il occupait précédemment, l'employeur est tenu de lui proposer un autre emploi approprié à ses capacités, compte tenu des conclusions écrites du médecin du travail et des indications qu'il (...) - Jurisprudence

Cour de cassation, Chambre sociale, 4 février 2009, N° de pourvoi : 07-42.954.... ()

En présence d'un contrat de travail à durée déterminée à terme imprécis conclu pour remplacer un salarié absent, lorsque le salarié remplaçant est lui même absent de son poste de travail l'employeur peut l'informer dans un délai raisonnable du décès du salarié qu'il remplace et la relation contractuelle dans ces conditions, et pendant ce laps de temps, ne se poursuit pas après l'échéance du terme du contrat, ce qui s'oppose à une requalification en un contrat de travail à durée indéterminée. - Jurisprudence / Contrat de travail à durée déterminée, Requalification

Prise d'acte de la rupture du contrat : l'employeur doit verser l'indemnité compensatrice de préavis... ()

Dans un arrêt en date du 20 janvier 2010, la Cour de cassation vient d'affirmer que la prise d'acte de la rupture entraîne la cessation immédiate du contrat de travail. Elle précise ensuite que lorsque le salarié prend acte de la rupture de son contrat de travail en raison de faits qu'il reproche à son employeur, cette rupture produit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient. En conséquence le juge qui décide (...) - Jurisprudence

Le contrat de travail à durée déterminée et le décès du salarié remplacé.... ()

Dans un arrêt en date du 4 février 2009, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d'estimer qu'en présence d'un contrat de travail à durée déterminée à terme imprécis conclu pour remplacer un salarié absent, lorsque le salarié remplaçant est lui même absent de son poste de travail l'employeur peut l'informer dans un délai raisonnable du décès du salarié qu'il remplace et la relation contractuelle dans ces conditions, et pendant ce laps de temps, (...) - Actualité Juridique

Demande de résiliation judiciaire du contrat de travail postérieure au licenciement... ()

Dans un arrêt du 20 décembre 2006, la Cour de cassation se prononce sur l'hypothèse inédite d'un salarié demandant la résiliation judiciaire de son contrat de travail après avoir été licencié.

Demande de résiliation judiciaire du contrat de travail postérieure au licenciement... ()

Dans un arrêt du 20 décembre 2006, la Cour de cassation se prononce sur l'hypothèse inédite d'un salarié demandant la résiliation judiciaire de son contrat de travail après avoir été licencié.

La concurrence déloyale d'un salarié... ()

Le salarié a une obligation de loyauté envers son employeur qui débute dès la signature du contrat de travail et qui continue durant toute son existence. Le non-respect de l'obligation de loyauté par le salarié engendre dans la plupart des cas la rupture du contrat.

La concurrence déloyale d'un salarié... ()

Le salarié a une obligation de loyauté envers son employeur qui débute dès la signature du contrat de travail et qui continue durant toute son existence. Le non-respect de l'obligation de loyauté par le salarié engendre dans la plupart des cas la rupture du contrat.

Cour de cassation, Chambre sociale, 21 novembre 2007, N° de pourvoi : 06-44.507.... ()

Il résulte des dispositions de l'article L. 122-24- 4 du code du travail que si le salarié n'est pas reclassé dans l'entreprise à l'issue d'un délai d'un mois à compter de la date de l'examen médical de reprise du travail ou s'il n'est pas licencié, l'employeur est tenu de verser à l'intéressé, dès l'expiration de ce délai, le salaire correspondant à l'emploi que celui-ci occupait avant la suspension de son contrat de travail ; dans l'hypothèse où un régime de prévoyance en vigueur dans l'entreprise assure au salarié une indemnisation compensant en tout ou partie la perte de rémunération, en l'absence d'une disposition expresse en ce sens, aucune réduction ne peut être opérée sur la somme, fixée forfaitairement au montant du salaire antérieur à la suspension du contrat, que l'employeur doit verser au salarié, la question de la conservation des avantages reçus au titre des prestations versées par une institution de prévoyance en raison de l'état de santé du salarié relevant des seuls rapports entre ces derniers. - Jurisprudence / Droit du travail, Salaire, Rémunération, Licenciement, Inaptitude, Reclassement, Prévoyance

Salarié absent et rupture du contrat de travail à durée déterminée : il faut licencier !... ()

Dans un arrêt en date du 04 juin 2008, la Cour de cassation avait à se prononcer sur un cas où l'employeur a été particulièrement naïf. Alors que son salarié en contrat de travail à durée déterminée était en absence injustifiée, l'employeur a rompu le contrat sans observer une procédure de licenciement. Il s'est en effet contenter d'émettre une attestation Assedic constatant la fin du contrat de travail Dès lors, la condamnation de l'employeur ne faisait aucun (...) - Actualité Juridique / Licenciement, Absence injustifiée, Contrat de travail à durée déterminée

Nouvelle répartition des horaires : changement des conditions de travail ou modification du contrat de travail ?... ()

Depuis 1996, la jurisprudence opère une distinction entre modification du contrat de travail et changement des conditions de travail. Si le changement des conditions de travail peut être imposé par l'employeur dans le cadre de son pouvoir de direction, la modification du contrat de travail nécessite l'accord exprès du salarié.

Nouvelle répartition des horaires : changement des conditions de travail ou modification du contrat de travail ?... ()

Depuis 1996, la jurisprudence opère une distinction entre modification du contrat de travail et changement des conditions de travail. Si le changement des conditions de travail peut être imposé par l'employeur dans le cadre de son pouvoir de direction, la modification du contrat de travail nécessite l'accord exprès du salarié.

Lorsque le changement de fonctions ne correspond pas à une modification du contrat de travail (Soc., 25 mars 2009, N° 07... ()

L'employeur, dans le cadre de son pouvoir de direction, peut changer les conditions de travail d'un salarié ; la circonstance que la tâche donnée à un salarié soit différente de celle qu'il exécutait antérieurement, dès l'instant où elle correspond à sa qualification, ne caractérise pas une modification du contrat de travail ; la cour d'appel, ayant constaté que l'employeur avait seulement demandé à la salariée de procéder à l'encaissement des ventes qu'elle effectuait, tâche qui relevait de la définition contractuelle de son poste et de sa qualification de vendeuse 1er échelon, coefficient 160, définie par la convention collective des industries de l'habillement, a pu décider que ce changement de fonctions ne constituait pas une modification de son contrat de travail. La remise tardive à un salarié des documents ASSEDIC lui permettant de s'inscrire au chômage entraîne nécessairement pour lui un préjudice qui doit être réparé par les juges du fond. - Jurisprudence / Contrat de travail, Attestation assedic

 Autres actualités


Formation au referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation au referencement